LES BLOGUES

La série «13 Reasons Why» est dangereuse pour moi et tous ceux qui souffrent de troubles psychiques

01/05/2017 05:01 EDT | Actualisé 01/05/2017 05:04 EDT

On m'avait dit de la regarder, mais d'après ce qu'en disent les associations de protection de la santé mentale, je pense que 13 Reasons Why, la nouvelle série à succès de Netflix, peut être dangereuse pour moi ou quiconque souffre de troubles psychiques.

La série est tirée du livre éponyme de Jay Asher. L'histoire: une lycéenne se suicide, laissant des indices sur les raisons de son acte. Treize au total, révélés l'un après l'autre durant les 13 épisodes de la saison 1. On peut y voir une scène de suicide et une scène de viol, toutes deux explicites, et malgré les avertissements de rigueur, je ne la recommanderais pas aux personnes souffrant de troubles psychiques. Les acteurs eux-mêmes ont eu recours à des chiots pour les soutenir moralement entre deux scènes.

13 reasons why

"Je déconseille aux jeunes souffrant de troubles psychiques de la regarder", déclare Kimberly Moran, Pdg de l'association Children's Mental Health Ontario (CMHO), qui œuvre pour la santé mentale des jeunes. Elle a regardé la série avec sa fille de 17 ans. "On a toutes les deux pensé que pour une personne ayant déjà eu des idées suicidaires, la série serait très, très difficile à regarder et pourrait avoir des effets particulièrement inquiétants. (...) Je ne crois pas qu'elle s'adresse à tout le monde."

La propre fille de Moran souffre de dépression et d'anxiété, et était suicidaire à l'âge de 11 ans. Elle souhaitait regarder 13 Reasons Why car "tout le monde en parlait". Sa mère l'a regardée avec elle pour lui servir de soutien.

"Ne pas tenir compte des avertissements a été l'une de mes pires décisions depuis longtemps."
--Un jeune de l'association CMHO

"Je l'ai trouvée bien trop explicite, mais ma fille n'était pas d'accord. À ses yeux, la série faisait ressortir des problèmes importants", explique Moran.

Bravo à elle.

Je n'ai même pas pu finir l'épisode 1.

Et je n'ai jamais été suicidaire.

Même si j'ai souffert de dépression au lycée.

Et une autre adolescente s'est suicidée pendant ma scolarité, ce qui m'a profondément marquée.

Mais aujourd'hui, j'ai 40 ans et, a priori, j'ai laissé tout cela derrière moi. Sauf que ça a TOUT DE MÊME réveillé en moi des pensées néfastes. Alors je n'ose pas imaginer ce que ressentirait un-e adolescent-e souffrant de troubles psychiques.

Mary-Anne Leahy est du même avis. Dans le cadre de l'association CMHO, elle travaille avec des jeunes sur un programme nommé Nouvelle mentalité, qui offre aux adolescents et aux jeunes adultes une plateforme pour créer une prise de conscience sur le thème de la santé mentale et rendre ces problèmes moins stigmatisants.

"Beaucoup des jeunes de Nouvelle mentalité se sont exprimés en ligne sur cette série, certains pour soutenir les débats qu'elle suscite, d'autres pour exprimer de fortes inquiétudes sur son effet potentiel", nous dit-elle. "Personnellement, j'ai choisi de ne pas la regarder pour préserver mon propre équilibre, et je crains que sa nature explicite mette en danger certains de nos jeunes."

"Ne pas tenir compte des avertissements a été l'une de mes pires décisions depuis longtemps", a commenté un jeune du CMHO.

"Même s'il s'agit de problèmes importants et malheureusement bien réels, la représentation absolument sincère et brute de situations aussi difficiles peut être néfaste pour une personne souffrant déjà de pensées négatives ou qui, comme moi, est en voie de guérison", écrit un autre jeune. "Pour tous ceux qui luttent déjà contre la dépression, l'anxiété ou d'autres problèmes psychiques, 13 Reasons Why est à éviter, même si tous vos camarades la regardent."

Je suis d'accord avec lui, mais ce n'est pas le cas de tout le monde.

«Si la série provoque quoi que ce soit en vous, parlez-en à quelqu'un.»

"Je pense qu'il est important de lire le livre pour mieux comprendre la série", déclare Beth Nowosad, 24 ans, de Keswick (Ontario). "Celle-ci a très bien montré les effets en chaîne d'un suicide, tout en restant fidèle au sens global de l'histoire."

C'est aussi l'avis de Jaydon Turgeon, militant pour la jeunesse et la santé mentale, qui habite Carleton Place.

"Je trouve cette série formidable pour son traitement de sujets qui ne sont que très peu évoqués ou représentés à la télévision. Il devrait y en avoir plus", explique-t-il. "Je pense qu'elle amènera peut-être certaines personnes à mieux comprendre les enjeux de santé mentale et les troubles psychiques."

Mais il invite tout de même à la prudence.

"Ne regardez ABSOLUMENT PAS toute la série d'une seule traite, comme je l'ai fait", insiste-t-il. "J'ai d'ailleurs vu une interview de ses créateurs, et je suis abonné à leur page Facebook. Eux aussi conseillent de la visionner sans se presser, et je suis tout à fait de cet avis."

Bref, si vous comptez regarder cette série, faites-le avec un-e ami-e ou, mieux encore, un adulte de confiance. Si elle provoque quoi que ce soit en vous, parlez-en à quelqu'un. Pour ma part, je vais m'abstenir.

Ce blogue, publié à l'origine sur le HuffPost Canada, a été traduit par Guillemette Allard-Bares pour Fast for Word.

VOIR AUSSI :

16 conseils pour améliorer votre santé mentale