LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Pascal Henrard Headshot

Bruno Coppens: les belges histoires du plat pays

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La Belgique n'est pas seulement le pays des moules, des frites, de la bière et du chocolat, c'est aussi celui du surréalisme (Magritte), des grammairiens célèbres (Maurice Grévisse), des grands chanteurs français (de Jacques Brel à Stromae) et des humoristes qui nous secouent les neurones avant de nous chatouiller les zygomatiques. Bruno Coppens fait partie de cette dernière catégorie.

J'ai eu la chance de prendre un café avec lui et d'échanger quelques bons mots.

Surnommé « Sous-Sol » lors de ses premières visites au Québec (alors qu'il est loin d'être cave dirait François Gourd), enfant naturellement allumé de Marc Favreau, Bruno Coppens est le genre d'humoriste qui nous donne l'impression qu'on est intelligent tant il met du bon sens dans ses mots.

Dans une classe à part, Bruno Coppens élève le niveau en creusant dans les tréfonds de nos méninges pour y trouver un bout d'âme prêt à s'émouvoir. Et ça fait du bien à entendre à une époque où les discours sont tellement creux qu'on pourrait s'y noyer.

Invité d'honneur du Symfolium de l'Université de foulosophie, le Belge est en visite chez nous et je vous conseille de ne pas le manquer. Ça vous fera un peu de fraîcheur dans la morosité.

Le Symfolium qui a la foulosophie (comme philosophie) tient à souligner l'apport de Bruno Coppens à l'humour francophone en organisant 5 jours de folies et en remettant à l'humoriste, rien de moins, que le diplôme de Grand Rectum de l'Université de foulosophie (pour les âmes sensibles et les yeux chastes, sachez qu'il n'y a pas de faute de frappe ou de goût).

Bon, vous l'aurez compris, j'aime l'humour de Coppens, sa verve et sa plume qu'il n'a pas enfoncées dans le rectum contrairement à d'autres dont le niveau a du mal à se hisser au-dessus de la ceinture. OK, je suis Belge, une fois, on a fréquenté les mêmes bancs d'université, pas la même année, et on a les mêmes références littéraires et culturelles. Mais si je trippe autant sur le type, c'est avant tout parce que l'intelligence fait du bien. Essayez, vous verrez.

Je ne vais pas copier/coller son programme chargé, mais ô combien joyeux. Vous pouvez le consulter sur le site de l'Université de foulosophie. Et n'allez pas croire que l'institution anarchicomique se moque d'une quelconque université sérieuse, ce serait pur hasard... ou coup de folie.

Bruno Coppens est un humoriste rare. Et en plus, il est sympa. Profitez de lui. Il est plus digeste qu'un paquet de frites, plus pétillant qu'une pinte de bière et moins salissant qu'une tablette de chocolat.

LIRE AUSSI:
» Festival de Cannes 2017: Claudia Cardinale a été amincie sur l'affiche officielle
» Katherine Levac réalise enfin son plus grand rêve
» Lancement en grande pompe du nouvel album de Mathieu Lippé


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter