Pascal Henrard

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Pascal Henrard
 

Les dangers de la poudre aux yeux

Publication: 24/07/2012 05:55

Le gouvernement en place nous prend décidément pour des cons. Et quand je dis nous, je ne parle pas seulement de vous. Il n'y a pas un jour que je n'ouvre mon journal et que je ne m'étonne de la constance avec laquelle Jean Charest et ce qui reste de son équipe essayent de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, de l'amiante pour des bonbons et des gisements de cailloux gazeux pour des mines de rien.

Pendant que vous vous prélassez au bord du lac, loin du brouhaha du festival de la gaudriole et de l'odeur des pots de vin, Charest et ses sbires font le tour du Québec pour saupoudrer l'électeur ramolli de dollars que nous n'avons pas et de promesses que personne ne tiendra.

Tenez, les 58 millions que le PLQ « prête » à la mine Jeffrey (comme dans le slogan prémonitoire : « nous sommes prêts »). Les actionnaires de cette entreprise vouée à la fermeture espèrent fourguer des milliers de tonnes d'amiante à des pays lointains où des gens peu informés n'ont pas les moyens de se payer des chalets en bois ronds et des cabanes en pierres des champs.

Le monde entier, à part quelques politiciens sans scrupules et quelques électeurs sans mémoire, sait que l'amiante, c'est pas bon pour la santé de ceux qui la côtoient. L'industrie nous promet pourtant qu'il n'y a pas de danger cette fois (si utilisé tel que prescrit et manipulé avec soin, certaines conditions s'appliquent, en espérant que les gens qui auront à jouer avec sauront lire le mode d'emploi). Le blabla qui a pour but d'endormir notre méfiance n'est pas très convainquant. Mais tant qu'on envoie les produits dangereux loin de chez nous et que ça donne du travail à des chômeurs qui ne demandent que ça, c'est pas grave, n'est-ce pas?

Remarquez que si vous décidez, comme moi, de clamer un peu trop fort que l'amiante, c'est dangereux, il y aura toujours quelqu'un pour vous rappeler que la cigarette aussi, c'est pas bon pour les poumons. Attendez, je médite sur cet argument imparable... Ah ben oui, c'est vrai... De toute façon on va tous mourir. Que voulez-vous que je dise?

Le jour où le directeur de la mine d'Absestos voudra vivre dans une maison aux murs d'amiante, où Jean Charest acceptera d'envoyer ses enfants travailler à la mine et où tous les scientifiques du monde entier diront que finalement l'amiante est tellement sain, qu'on devrait en manger à la cuillère, je ferai amende honorable et j'avouerai que je me suis trompé.

Mais d'ici là, les poules auront des dents, les ours polaires se promèneront en bikinis et les marmottes auront été gazées dans leurs trous.

En attendant, le gouvernement continue nonchalamment sa tournée estivale et sa distribution de poudre aux yeux avant la déclaration officielle des élections et la fin des vraies fausses dépenses électorales déguisées en annonces gouvernementales.

Attention que la poudre ne leur explose en pleine face!

 

Suivre Pascal Henrard sur Twitter: www.twitter.com/PascalHenrard

Suivre Le HuffPost Québec