LES BLOGUES

Sorties cinéma: <em>La Marque des anges - Miserere</em> et autres critiques

27/09/2013 09:10 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST

- La marque des anges - Miserere (Sylvain White)

Un commissaire à la retraite (Gérard Depardieu) et un agent d'Interpol anticonformiste (Joey Starr) font équipe afin d'élucider le meurtre mystérieux d'un prêtre...

Quatrième adaptation à l'écran d'une oeuvre du romancier Jean-Christophe Grangé (Les rivières pourpres, Le concile de Pierre), ce suspense policier est tout aussi ridicule qu'abracadabrant. Après un départ intriguant, le film s'enlise dans un scénario pêle-mêle et rocambolesque à souhait digne d'une série Z (enfants castrats meurtriers, anciens nazis adeptes de la torture). Mais tout ceci aurait pu être marrant ou captivant si le récit n'était pas aussi ennuyant. Le seul point positif est le duo campé par Depardieu et Joey Starr. C'est peu.

À voir, si vous avez aimé : L'empire des loups et Six-Pack

Cote : *1/2 sur 5

- On the Job (Erik Matti)

À Manille, deux policiers de la NBI (National Bureau of Investigation) enquêtent sur des meurtres commis par des détenus à la solde de politiciens corrompus...

Alors qu'un remake américain est déjà en chantier, ce film policier époustouflant nous plonge dans les rues malfamées et l'enfer de la misère de Manille, la capitale des Philippines. Brillamment mené avec une utilisation judicieuse du montage parallèle, ce film démontre comment les liens du crime et les politiques sont corrompus et inextricablement liés. Avec sa mise en scène vivante et admirablement photographiée, ce drame passionnant s'inspire de faits vécus et dresse le portrait de quatre personnages qui cherchent désespérément à subvenir aux besoins de leurs familles et de gagner leur vie. Ils sont pris dans une machination politique et dans une spirale infernale de violence où il est difficile de survivre. À voir absolument.

À voir, si vous avez aimé : The Gangster et Gangs of Wasseypur

Cote : **** sur 5

- Rush(Ron Howard)

Durant les années 1970, la rivalité entre deux coureurs d'automobiles s'intensifie lors du Championnat du monde de Formule 1 de 1976...

Haletant du début à la fin, ce divertissement s'inspire d'une des plus grandes rivalités de l'histoire de la Formule 1: celui de James Hunt et de Niki Lauda. Mise en scène de façon dynamique par le polyvalent et vétéran Ron Howard, cette histoire sans surprise, mais rondement menée, raconte le parcours différent de deux hommes qui sont prêts à tout pour défier la mort. Avec sa mécanique parfaitement huilée, l'intrigue est menée tambour battant et constitue l'un des meilleurs films sur le milieu de la course automobile. S'étant enlaidi pour campé le rôle du fendant et téméraire coureur autrichien Niki Lauda, l'allemand Daniel Brühl offre une performance délicieuse tandis que dans le rôle de son rival et hédoniste James Hunt, Chris Hemsworth tire également son épingle du jeu et démontre un talent insoupçonné à ce jour.

À voir, si vous avez aimé : Grand Prix et Winning

Cote : ***1/2 sur 5

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les résumés et critiques des nouveaux films dans les salles du Québec cette semaine

Les films à l'affiche, semaine du 27 septembre 2013

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.