LES BLOGUES

Nouveautés Blu-ray et DVD: <em>Android Cop</em> et autres critiques

04/02/2014 11:48 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

Parmi les nombreuses sorties de la semaine en format numérique, j'ai vu les films suivants.

- Android Cop (Mark Atkins)

Dans un futur proche, un policier doit faire équipe avec un androïde afin de pénétrer dans un quartier hostile infecté par un virus...

Produit par The Asylum - la compagnie spécialisée dans les films à rabais pour le marché de la vidéo (DTV movie) - ce film policier futuriste est un triste navet. Avec le remake douteux de Robocop qui sort sur nos écrans dans moins de deux semaines, ce film au titre racoleur est d'un simpliste ridicule et réussira à en duper plus d'un avec notamment Michael Jai White (Black Dynamite, Spawn) qui partage la vedette avec Randy Wayne (un illustre inconnu et sans talent) dans le rôle du policier robot. La mise en scène molle ne rachète guère ce produit sans saveur et bâclé. On est loin du délire imbécile, mais sympa d'un Sharknado, autre produit de la compagnie The Asylum.

À voir, si vous avez aimé : Battle of Los Angeles et Digital Man

Cote : 0 sur 5

- Dallas Buyers Club (Jean-Marc Vallée)

Le combat d'un électricien macho atteint du sida et sa lutte pour sa survie malgré les nombreuses embûches des autorités...

Basé sur l'histoire vraie de Ron Woodroof qui est devenu, au fil des ans, un symbole de la lutte contre le sida, on assiste à un portrait rédemptoire d'un personnage prolétaire et de sa bataille contre les autorités fiscales et médicales. Si la première partie est riche en observation sur les moeurs texanes, la seconde moitié vire carrément au mélodrame larmoyant et s'impose, au final, comme un plaidoyer contre l'industrie pharmaceutique et ses nombreux «cobayes » humains. Reste le tandem McConaughey/Leto qui se donne corps et âme dans leur rôle.

À voir, si vous avez aimé : Milk et Philadelphia

Cote : *** sur 5

- Enemies Closer (Peter Hyams)

Deux ennemis jurés doivent unir leurs forces pour survivre et échapper au puissant cartel de drogue qui les traque aux abords de la frontière canado-américaine.

Le principal (pour ne pas dire le seul) intérêt de ce film d'action routinier et sans surprise est la présence délicieuse de Jean-Claude Van Damme dans le rôle du méchant de service. Ce dernier s'en donne à coeur joie avec un cabotinage inspiré qui rehausse un peu le film au-dessus des nombreux et médiocres produits du genre. Ce film marque les retrouvailles entre Van Damme et le vétéran cinéaste Peter Hyams près de vingt ans après Sudden Death. Il est toutefois dommage que le film centre essentiellement son intrigue sur le conflit entre les deux ennemis jurés (les drabes Orlando Jones et Tom Everett Scott).

À voir, si vous avez aimé : Assassination Games et Open Fire

Cote : ** sur 5

- Short Term 12 (Destin Cretton)

L'arrivée d'une fille tourmentée et rebelle vient perturber une jeune femme sensible et déterminée qui est à la tête d'un foyer pour adolescents en difficulté.

Auteur d'un premier film remarqué I Am Not a Hipster, l'indépendant Destin Cretton pose un regard sensible et imprégné sur le monde des adolescents en crise. La comédienne Brie Larson domine l'interprétation avec un portrait complexe d'une jeune femme en prise avec de nombreux conflits personnels. Malgré quelques défauts scénaristiques notamment au niveau des ressorts dramatiques, ce film intelligent est une belle réussite sur un sujet délicat mis en scène avec doigté.

À voir, si vous avez aimé : It's Kind of a Funny Story et Love-moi

Cote : *** sur 5

- Escape Plan (Mikael Hafström)

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Nos dix meilleurs films de 2013

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?