LES BLOGUES

5 erreurs que vous commettez avant 9 heures du matin

14/11/2013 10:19 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

2013-10-30-FiveThingsyouAlreadyDidWrongby9amPamelaJohnston.jpg

Image credit: edu1971 / 123RF Stock Photo

Vous roulez dans votre lit et tapez du poing contre le bouton d'arrêt de votre réveil, deux fois, trois fois, jusqu'à entrouvrir une paupière et vous rendre compte que vous avez dépassé de 21 minutes l'heure à laquelle vous vouliez vous lever. Vous faites ça chaque matin et pourtant chaque matin vous arrivez à être surpris de l'évaporation magique de ces 21 minutes.

Félicitations. Vous n'êtes même pas encore sorti du lit et vous avez déjà plongé dans une ornière émotionnelle et spirituelle qui pourrait vous prendre la journée à surmonter.

Vous n'êtes pas seul, bien entendu. Même si personne n'excuse les mauvais comportements comme d'hurler sur un collègue à 15h parce que «vous n'êtes pas de l'après-midi», la société considère en quelque sorte qu'il est normal de grogner, trébucher et parler mal à chaque début de journée. Et on ne se gêne pas. Mais ce qu'on ne réalise pas c'est que nos corps ne sont pas les seuls affectés, nos esprits aussi ont besoin de nourriture, et tout comme un bon petit-déjeuner permet de démarrer la journée en fanfare, avoir une bonne perspective à 6h30 du matin peut définir la façon dont vous traverserez la journée jusqu'à 6h30 de l'après-midi.

Voici cinq choses que vous avez probablement déjà mal faites ce matin -- et cinq façons de mieux démarrer chaque journée, y compris rompre avec le bouton «snooze» de votre réveil une bonne fois pour toutes.

  1. Ne prédisez pas le futur. Vous vous cognez l'orteil en plein après-midi et vous vous dites «aïe». Mais si vous le cognez à 7h du matin, cela devient un présage, un signe que cette journée sera «une de ces journées». Il y a mieux comme prophéties épanouissantes.

    À la place, savourez le présent. Aujourd'hui, choisissez une chose qui vous rend heureux. C'est peut-être une belle matinée. Ou peut-être que c'est un matin horrible et froid mais vous avez un nouveau manteau à porter. Peut-être la personne allongée à vos côtés, ou peut-être est-ce le fait d'avoir le lit pour vous tout seul. Quelle que soit la façon dont vous considérez les choses, il existe toujours une lumière. À vous de la trouver.

  2. N'utilisez pas vos contre-temps du matin comme des excuses. Vous êtes pressé, n'avez pas pris de petit-déjeuner et attrapez une poignée d'Oreos pour la route. Du coup vous pensez tout le temps à manger et vous vous permettez un énorme burger avec plein de frites -- votre régime est déjà fichu en l'air.

    À la place, prenez le contrôle de votre propre bouton «reset». Certains matins, il y aura des Oreos et d'autres choses que vous auriez pu mieux faire. Reconnaissez que le problème ce n'est pas les cookies, mais vous-même. Pardonnez-vous, puis imposez-vous un challenge. J'ai mangé des Oreos au petit-déjeuner donc je vais prendre la peine de marcher pour aller au travail...

  3. Ne cherchez pas à remplir vos tâches dès le réveil. Les personnes occupées et ambitieuses ont du mal à laisser de côté leurs obligations. Ce n'est pas une mauvaise chose... une fois que le jour a démarré. Peu importe le genre de choses figurant sur votre liste de choses à faire, les ressasser tout en prenant votre douche c'est rater la douche elle-même, ce luxe infime que nous nous accordons chaque matin. Donc vous ne profitez pas de votre douche ET aucune de vos tâches n'est effectuée.

    À la place, forcez-vous à penser à au moins une chose que vous aurez l'opportunité de faire aujourd'hui. C'est très différent de «devoir faire». Vous êtes certain que cette simple chose vous procurera plaisir et joie... une bonne douche chaud en fait partie, tout comme un câlin de votre enfant, une super chanson sur votre iPod, ou toute autre chose que vous aurez la chance d'expérimenter. Vous pourrez quand même remplir vos obligations, donc pas d'inquiétude.

  4. Ne stagnez pas. Tout le monde a un vêtement préféré -- le costume qui vous donne l'impression de faire partie du conseil de direction, le pantalon qui vous amincit. Quand vous portez ces vêtements, la réponse est toujours oui-- oui, je veux être président du PTA, oui, je veux aller à cette cocktail party après le travail. Et il y a aussi le «Je ne vais voir personne, donc je pense que je vais porter ça», ces chaussures qui vous donnent l'impression d'avoir 10 ans de plus. Chaque fois que vous portez des vêtements que vous n'aimez pas vous pensez à toutes les choses que vous ne ferez pas ce jour-là, toutes les possibilités qui n'auront pas lieu ou les opportunités que vous ne saisirez pas. Et tout ça avant même de descendre les escaliers pour prendre votre café.

    À la place, débarrassez-vous en. Si vous n'aimez pas, débarrassez-vous en -- même si vous l'avez porté au cours des deux dernières années. Contentez-vous d'articles moins nombreux et meilleurs qui vous plaisent vraiment. Si vous n'imaginez pas le porter à vos retrouvailles de lycée, alors vous n'en avez plus besoin.

  5. Et enfin, pour revenir sur le bouton «snooze». Pour l'amour du ciel, déconnectez-le. Chaque fois que vous appuyez sur le bouton «snooze», vous ne faites pas ce que vous devriez faire, c,est-à-dire sortir du lit à l'heure à laquelle vous avez mis votre alarme. C'est donc un échec, malheureusement, dès votre première tâche de la journée. Ces sept minutes de semi-sommeil coupable, étourdi ne valent pas cette gueule de bois karmique.

    À la place, réglez l'alarme à l'heure à laquelle vous devez vous lever et passer à l'action. Et voilà, un vrai sentiment de détermination et d'accomplissement, et vous êtes toujours en pyjama.

Et, bonus final: n'accusez pas le lit. Il n'a pas de mauvais côté par lequel vous pourriez vous lever, juste de mauvais chemins à prendre.

Les petits déjeuners dans le monde