POLITIQUE

Des excuses réclamées à l'attaché de presse de Valérie Plante

Un tweet qui passe mal.

17/10/2017 10:36 EDT | Actualisé 17/10/2017 15:08 EDT

Équipe Denis Coderre réclame des excuses pour des propos tenus par l'attaché de presse de Valérie Plante, Marc-André Viau. Celui-ci a dit à un candidat de «prendre son trou» lors d'un échange sur Twitter.

L'affaire découle du passage de Mme Plante et de Denis Coderre à Tout le monde en parle dimanche. Le candidat de Denis Coderre dans le district Étienne-Desmarteau et ex-député du Parti québécois, Scott McKay, a souligné que Mme Plante a dû préciser que c'est elle qui se présente à la mairie et non Luc Ferrandez. Le commentaire a soulevé l'ire de M. Viau.

Mardi, le conseiller Marc-André Gadoury a réclamé des excuses au maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau, et a exigé que Projet Montréal rappelle à l'ordre l'attaché de presse de sa chef.

Soulignons que M. Croteau, un élu de Projet Montréal, n'a pas participé à l'échange. M. Gadoury explique qu'il s'est adressé au maire de Rosemont parce que c'est un candidat de son arrondissement qui a été visé par M. Viau.

«Si n'importe-lequel de nos attachés politiques faisait ça, je le rappellerais à l'ordre. J'agirais. Je demande à M. Croteau d'agir», affirme M. Gadoury en entrevue.

M. Viau s'est expliqué en disant qu'il s'agissait d'une «façon imagée de dire à quelqu'un d'attendre et de réserver son jugement en toute connaissance de cause». Le commentaire de M. McKay avait été fait en réponse à une citation diffusée par un journaliste de Radio-Canada avant le début de l'émission.

Selon M. Gadoury, ces commentaires sont tout simplement inappropriés.

«Il n'y a même pas d'argumentaire, c'est vraiment juste du salissage. M. McKay s'exprime dans un débat et pendant qu'il s'exprime, il y a un employé de Projet Montréal qui lui dit de prendre son trou. Faire taire un opposant, ce n'est pas comme ça qu'on agit dans une démocratie», affirme celui qui affronte M. Croteau à la mairie d'arrondissement.

Plusieurs employés de Projet Montréal envoient régulièrement des tweets plutôt vitrioliques, voire insultants. Le lendemain du tweet en question, M. Viau a comparé l'ensemble des candidats d'Équipe Denis Coderre à des robots.

Certains d'entre eux comparent les coéquipiers du maire Coderre à des «plantes vertes», surtout le responsable de l'environnement au comité exécutif, Réal Ménard. Jimmy Zoubris, vice-président du parti qui se présente sur Twitter comme conseiller de Mme Plante, en a rajouté après la diffusion du reportage du HuffPost Québec en traitant M. Gadoury de «mauviette». Appelée à réagir à ces insultes, Mme Plante n'a pas répondu aux questions du HuffPost Québec.