LES BLOGUES

Nous encourageons Martine Ouellet à se présenter

13/10/2014 11:59 EDT | Actualisé 14/12/2014 05:12 EST

Nous sommes des indépendantistes qui avons choisi, ces dernières années, de ne pas militer au Parti québécois afin de soutenir d'autres formations politiques ou de militer auprès d'organisations de la société civile. Certains d'entre nous ont d'ailleurs occupé au sein de ces organisations différents rôles et titres. À cet égard, au fil du temps, nous nous sommes épanouis en développant des compétences militantes originales et en affinant une vision décomplexée de l'indépendance, de notre avenir ainsi que de la société que nous souhaitons mettre à contribution.

D'emblée, parmi les candidatures pressenties à la succession de Pauline Marois à la chefferie du PQ, nous estimons que Martine Ouellet est la plus à même de représenter nos idéaux, tout en facilitant la contribution de ceux qui ont à coeur la convergence des Québécois, de tous horizons, autour d'un projet collectif ambitieux et rassembleur.

Nous signons aujourd'hui cette lettre afin de l'appuyer et la convaincre de se porter candidate à la chefferie du Parti québécois.

Comme nous, elle est résolument indépendantiste. Comme nous, elle souhaite le ralliement de toutes les forces indépendantistes. Comme nous, elle défend avec force l'originalité de notre modèle économique et social. Elle prône un développement économique intelligent et audacieux, qui tient compte des enjeux environnementaux, et s'appuie sur ceux-ci pour proposer de nouvelles avenues de développement pour le Québec. Comme nous, elle voit que le coeur battant de notre société, nos familles et nos travailleurs, a besoin d'un peu plus d'oxygène, mais que démanteler l'État contribuera un peu plus à les asphyxier. C'est une femme, une mère de famille, qui n'arrête jamais de travailler et qui connaît très bien ses dossiers. C'est une vraie militante dont les convictions sont solides. Pour nous mener à l'indépendance, nous avons besoin d'une femme de ce calibre, de son cran et de son caractère.

Notre mouvement a besoin de reprendre des forces. Une candidature éventuelle de Martine Ouellet tomberait à point. Ces dernières années, le Parti québécois a beaucoup espéré et répété qu'il voulait redevenir la coalition qu'il a cessé d'être. Il est question ces temps-ci de refondation. Le chemin le plus clair est entre les deux, quelque part en nous tous. Le Parti québécois doit reprendre une voie plus progressiste, car c'est la nature même du projet indépendantiste contemporain. Ce parti a besoin d'espoir et de renouveau. Martine est le point de départ dont nous avons tous besoin.

Une éventuelle candidature de Martine Ouellet, par son discours, correspondrait à nos aspirations comme modèle de société et à notre vision de l'indépendance. Les valeurs qu'elle représente valent la peine de militer auprès d'elle. Son arrivée dans le débat serait salutaire : elle en parlera énergiquement d'indépendance et elle exposera le chemin le plus clair pour nous y rendre. C'est pourquoi nous l'encourageons à se présenter et entendons appuyer Martine Ouellet dans cette course.

Nous encourageons tous ceux qui souhaitent apporter leur contribution à l'indépendance à devenir membres du Parti québécois, afin d'appuyer Martine Ouellet par tous les moyens dont elle et le projet qu'elle porte méritent. Nous avons besoin de votre temps, de vos idées et de votre énergie pour l'aider à devenir chef du Parti québécois et reprendre résolument le chemin de la souveraineté.

Cette lettre est cosignée par : Florent Michelot, membre fondateur d'Option nationale et ancien Directeur général; Manuel Foglia, réalisateur; Pierre Le Buis, membre fondateur du NMQ; Julien Levac Joubert, organisateur de Convergence nationale et de la Mission Faire lever le vent; Jocelyn Desjardins, président-fondateur du Nouveau mouvement pour le Québec (NMQ) et organisateur de la Convergence nationale; Jean Cloutier, chef sortant du Parti vert du Québec; Ariane Belva, ex-candidate d'Option nationale; Olivier Lacelle, ex-candidat d'Option nationale; Mathieu Déborbe, ex-secrétaire du Mouvement Québec Français - Capitale nationale; Annie Carrier, membre d'Option nationale; Rock Beaudet, militant CSN, cofondateur de Forces Jeunesse; André-Claude Potvin ; Carl Boileau, ex-membre du NMQ; Alexandre Genest; Martin Lachapelle, étudiant ; Geneviève Reed; Jean-François Robitaille, ex- membre du NMQ; François Grondin, étudiant; Patrick Lajeunesse; Étienne Béland; André Marcoux; Daniel Bergeron; Carl Bégin.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Qui pourrait prétendre à la chefferie du PQ?

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter