LES BLOGUES

Messieurs les imams suprématistes, taisez-vous!

07/02/2015 08:15 EST | Actualisé 09/04/2015 05:12 EDT

On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans prison pour avoir blogué.

Depuis quelques temps on demande rigoureusement aux musulmans de se prononcer quant aux inepties de certains imams du Québec. En tant que musulmane pratiquante, je préfère m'adresser directement à eux, car ils sont la source de mon mal- être et il m'est dur d'être musulmane en ces temps où l'islam est pointé du doigt par leur faute.

Messieurs les suprématistes musulmans, à chaque fois que vous parlez, c'est pour soulever des polémiques avec vos bobards. Notre religion est désormais dépourvue de toute beauté à cause de votre interminable liste de haram (illicite), vous voulez faire de nous des automates qui n'ont droit à aucune jouissance de ce monde, car Messieurs, pour vous tout est interdit !

Vous parlez au nom des musulmans, mais ces derniers ne partagent pas tous vos idées absurdes. Vous avez confisqué notre religion pour en faire une horreur. Vous attribuez à Dieu des paroles qui ne sont même pas dans ses textes sacrés. Vous faites dire à notre prophète, envoyé comme bénédiction à l'humanité tel cité dans le coran, des calomnies qu'il n'a jamais émises. Alors, il est grand temps de vous taire à jamais, car vous nous faites honte et notre patience est à son paroxysme. Vos lois légiférées sont trop rigides elles nous étouffent et nous empêchent de vivre en harmonie. Vous condamnez tout ce qui est différent de vous. Vous vous donnez le droit de traiter tous ceux qui ne vous ressemblent pas de mécréants. Vous voulez vous substituer à Dieu ! Vous pensez que Dieu a besoin de médiateurs sur terre pour désigner qui est musulman et qui ne l'est pas ! Au fait, vous devriez relire le verset coranique où Dieu explique que s'Il l'avait voulu, Il aurait guidé toute l'humanité vers la même voie. Ce même verset qui nous permet de déduire que les différences ont été décrétées et créées par Dieu : « Si Dieu avait voulu, Il aurait fait de vous une seule communauté » (s.5-48). Mais encore faut-il que vous ayez un esprit d'analyse pour pouvoir comprendre cette évidence ?

Au risque de vous décevoir, l'islam reconnaît la diversité des religions et accorde à chaque individu le droit de choisir la voie qui lui semble la meilleure

Il existe des exemples tirés de la vie du Prophète où ce dernier a coopéré, au niveau politique, avec des gens de confessions différentes. Par exemple, il nomma un non-musulman, Amr ibn Omayah ad-Damri, comme ambassadeur et l'envoya rendre visite à Négus, roi d'Éthiopie.

Cela dit, la religion ne doit pas être imposée aux individus contre leur gré et ces exemples cités en haut résument parfaitement le verset du Coran qui fait autorité en matière de tolérance religieuse en islam. Dieu dit :

« Nulle contrainte en religion. » (Coran 2:256)

Messieurs les suprématistes, sachez que nous, les musulmans, sommes indignés de votre attitude négative envers la démocratie de ce pays qui vous a accueilli à bras ouverts. Vous attaquez cette démocratie qui vous laisse justement vous exprimer en prétendant quelle est incompatible avec l'islam. Je vous rappelle que vous êtes dans le faux et vos propos sont ambivalents : comment osez-vous la remettre en cause (cette démocratie) alors qu'elle vous offre justice et sérénité dont vous en profitez-vous même dans votre quotidien!

Soyons réalistes, n'est-ce pas cette démocratie qui vous permet de parler librement comme vous le faites dans les medias? Et vous laisse jouir pleinement de vos droits ici ou ailleurs ? Alors s'il-vous plaît, Messieurs les supra-musulmans pratiquez votre religion en toute discrétion comme nous tous et arrêtez de diaboliser tout ce qui n'est pas musulman et surtout cessez d'imposer vos directives hilarantes aux autres. Renseignez-vous avant de parler sur l'islam le vrai, tel que Dieu l'a prescrit à ses adeptes, tolérant et plein d'amour parce que vous ne faites qu'embrouiller et égarer les esprits. Le Coran n'est pas une fable que l'on peut façonner à sa guise ou en interpréter les textes comme bon nous semble et lancer des mythomanies au nom de l'islam en disant que tout est haram (illicite) est un acte irresponsable, car non seulement cela induit les musulmans en erreur, mais aussi risque d'éloigner les non-musulmans de la vraie connaissance de l'islam, ce qui est encore plus grave.

Toutefois, je dénonce avec ferveur certaines de vos fatwas tenues dans les médias récemment en ce qui concerne le vote et la tutelle de la femme musulmane que je trouve déraisonnables et loin de la vérité.

D'abord, qui a dit qu'il n'y a pas de vote en islam et que le vote est illicite ? Je pense que si l'on revient juste au principe du choix de chef en islam, on retrouve ce qu'on appelle « la bayaa » qui est la sélection et l'acceptation du dirigeant par la population par la « choura » qui est la consultation dans les prises de décisions. Ces deux principes sont des conditions très importantes et primordiales dans l'élection d'un dirigeant. Cette opération se pratiquait au temps du prophète et ses khalifes. Par conséquent, si on devait utiliser des termes plus contemporains, on pourrait selon moi parler effectivement de démocratie et de vote. D'autre part, je rejette le discours qui fait de la femme une mineure ou citoyenne de seconde zone, car Dieu a fait de l'islam une religion universelle qui prône des valeurs humaines et de justice entre les humains (hommes, femmes, croyants et non-croyants). Alors pourquoi la priver de son droit de vivre en harmonie sans être sous le joug d'un tuteur tant que l'islam, l'a honoré et lui a accordé la même position sociale que l'homme sachant que Khadija fut la patronne du prophète Mohammed et gérait un grand commerce sans aucune tutelle.

Il faut savoir qu'à travers les époques, jusqu'à nos jours, des politiciens et parmi eux malheureusement certains imams rétrogrades, ont instrumentalisé cet islam pour prêcher des valeurs faites sur mesure au service de leurs propres fantasmes ou pour satisfaire des chefs de régimes complètement déviants de la voie de cette religion. Je pense que le régime Saoudien en est un très bon exemple pour ne citer que lui. Cependant, le musulman doit mieux connaitre sa religion en commençant par une meilleure compréhension du texte (le Coran) qui devrait être la première source. Il doit ouvrir son esprit pour être alerte concernant la fausse compréhension des paroles divines lorsqu'il se base sur des soi-disant hadiths (tradition musulmane rapportée par les adeptes du prophète) qui pour la plupart sont le fruit d'une mauvaise interprétation. En d'autres termes quand le musulman entreprend la lecture du Coran, il doit partir du principe que ce texte est universel émanant d'un Dieu juste et donnant des droits à tous les humains sans exception (musulmans et non-musulmans). Il ne peut inciter à la haine de l'autre ou à la contrainte en religion et encore moins au meurtre. Beaucoup de versets sont très clairs et corroborent ce principe et on n'a pas besoin d'imam ou de savant pour les expliquer.

Les preuves puisées du Coran et la Sunna démontrent clairement que la législation islamique n'a pas pour objectif d'imposer aux gens des pratiques pénibles ni difficiles.

« Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.» (Coran: 2/286)

Par exemple il y a des dispenses qui permettent d'alléger les prières, de les regrouper, de ne pas jeûner ou encore de consommer des aliments illicites en cas de contrainte. Ce type de prescriptions indique de manière indiscutable qu'éviter la difficulté et la gêne est un principe islamique général.

« Allah veut vous faciliter l'accomplissement de vos devoirs religieux et vous éviter la gêne.» (Coran: 2/185)

Finalement, il est clair que la religion islamique est venue pour débarrasser les gens des chaînes et des carcans qu'ils ont hérités des pratiques religieuses barbares antérieures à l'Islam.

Alors svp, MM. les extrémistes, épargnez-nous vos délires !!

Le Québec est une terre d'immigration et la diversité culturelle et religieuse ne fait qu'embellir le tableau de cette province en y rajoutant des couleurs. Ces couleurs ne seront visibles et même audibles, que si les esprits s'ouvrent et rejettent l'amalgame et les confusions.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les pires pays arabes pour les femmes

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter