Nicolas Laffont

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Nicolas Laffont
 

Mes anges gardiens

Publication: 08/01/2013 11:22

Il y a deux semaines, je vous ai parlé du secret des "Dieux", où comment vivre dans un environnement plein de secrets et d'informations "sensibles".
Aujourd'hui, les anges gardiens!

Non, je ne parle pas de l'au-delà, mais bel et bien de militaires.

Sur 45eNord.ca, je vous parlais il y a quelques semaines d'une année 2012 record pour les attaques "green-on-blue", d'Afghans retournant leurs armes contre leurs instructeurs, contre leurs partenaires de la Coalition, l'ISAF et l'OTAN ont décidé il y a quelques mois d'augmenter la sécurité des formateurs de la Coalition.

Ainsi, lorsqu'un formateur/aviseur/conseiller, qu'il soit Canadien, Américain, Français, Allemand, Croate, ou d'un des 40 pays présents en Afghanistan, il est accompagné par un ou plusieurs "anges gardiens", un protecteur qui est là pour veiller à sa sécurité. Cela permet au mentor d'être pleinement concentré sur son rôle et non à sa propre sécurité.

À chaque fois, des anges gardiens équipés de leur arme de service standard, la C7A2, m'ont accompagné.

À chaque fois, ils ont veillé sur le mentor et moi-même.

Si l'ange gardien pense que la vie de quelqu'un est en danger, il va réagir tout de suite.

La chose est un peu différente pour les gens de la Force pro.

"Si on aperçoit de quelque chose de suspect, de possiblement dangereux ou quoi que ce soit, on avertit notre chaîne de commandement par les communications et c'est eux qui vont décider de ce qu'on fait", m'a expliqué la caporale-chef Robitaille.

Sans trop en dévoiler, les anges gardiens et la force pro peuvent être à l'extérieur, d'autres à l'intérieur, mais tous surveillent pour éviter d'éventuels problèmes.

afghanistan

Ainsi, en me rendant à l'hôpital militaire de Kaboul, pas moins de quatre anges gardiens m'ont entouré et protégé lorsque nous avons quitté l'intérieur de la Nouvelle enceinte de Kaboul.

Au Quartier-général de l'état-major de l'Aviation afghane, il y a eu un "green-on-blue" sanglant en 2011. Huit officiers américains de l'US Air Force et un contracteur américain ont été tué par un pilote de l'aviation afghane.

Le matin de notre passage, plusieurs coups de feu ont été entendus. C'était en dehors du camp, a-t-on dit.

Plus tôt en 2012, plusieurs Américains sont morts alors qu'ils prenaient un thé.

Si la méfiance règne dans la Coalition, les Canadiens ont fait un autre pari: être plus proche de leurs formateurs.

Et c'est ce qui fait que les Canadiens sont particulièrement appréciés par les Afghans!

Pour l'avoir vu à plusieurs reprises, c'est leur côté plus social et le respect qu'ils montrent qui fait que certains sont même de vrais "chums".

afghanistan

Un autre type d'anges gardiens est à ne pas oublier: les conducteurs!

Que ce soit la "driving team" du Camp Eggers (Quartier-général de la mission de formation de l'OTAN en Afghanistan), ou celle de l'Opération Attention, tous ont un objectif: amener à bon port leurs passagers. Et la chose n'est pas aisée.

Ayant été transporté au moins une quinzaine de fois au moment d'écrire ces lignes, je me rends compte que le danger est partout.

Après m'être rendu dans le nord du pays, à Mazar-e-Sharif, j'allais rentre à ma base quand une voiture suicide bourrée d'explosifs à sauter à quelques encablures de là.

Il n'est pas rare non plus de voir des enfants (et des adultes) lancer des roches sur les voitures de la Coalition. Il y a même eu des tirs de balles...

Le danger vient également du trafic! Kaboul ressemble beaucoup à Montréal par certains moments, mais sans le code la route.

Des piétons qui traversent n'importe où, n'importe quand et sans regarder, des voitures sortant d'on ne sait où, des conducteurs faisant des queues de poisson... bref il faut savoir naviguer dans cette jungle urbaine.

Les gars des transports prennent chaque jour des risques sur ces routes afin de transporter leurs passagers.

Dernier danger pour eux, et non des moindres, les IED. Les engins explosifs improvisés.

Depuis quelque temps déjà des médias rapportent une recrudescence des IED magnétiques. Placés très souvent sous la voiture lorsqu'elle est prise dans le trafic, les engins explosifs improvisés magnétiques sont dangereux. Plusieurs mesures ont été prises pour minimiser les risques.

Bref, à grand danger, grands protecteurs.

Vous voulez en savoir plus sur l'Opération Attention : www.45eNord.ca ou venez sur notre page Facebook: www.facebook.com/45enord

Loading Slideshow...
  • Cours de conduite théorique.

  • Sous l’oeil attentif des conseillers canadiens, un professeur donne son cours d’alphabétisation aux étudiants.

  • Les recrues apprennent à faire du ratissage de pièce (house clearing).

  • Un instructeur enseigne au jeune soldat la bonne position pour tirer.

  • Un instructeur afghan explique les différents types de grenades à sa classe.

  • Près de 70 recrues peuvent dormir dans ces dortoirs.

  • À leur arrivée, les jeunes recrues sont habillée et équipées.

  • Observant de près le déploiement des soldats afghans, le sergent Parent prend la pose.

  • Près de 1 000 soldats de l’Armée nationale afghane graduent lors d’une cérémonie lors de laquelle est remis une carte verte, autorisant leur déploiement.

  • Une recrue prend ses positions lors d’un exercice dans des secteurs d’entrainement de Kaboul.

 

Suivre Nicolas Laffont sur Twitter: www.twitter.com/nlaffont

Suivre Le HuffPost Québec