VINCENT GELOSO

PC

Une révolution qui déçoit

Récemment, l'économiste Jean-Claude Cloutier a écrit une recension de mon livre, Du Grand Rattrapage au Déclin Tranquille: une histoire économique et sociale du Québec de 1900 à nos jours. Il a soulevé un ensemble de critiques qui méritent d'être adressées, surtout qu'elles ont été également publiées sur le Huffington Post Québec.
Shutterstock

Pierre Fortin: le pragmatique qui utilisait des raccourcis (2/3)

L'économiste Pierre Fortin est récemment passé en entrevue à Radio-Canada pour parler de l'économie du Québec. Il a fait plusieurs affirmations qui, pour les auditeurs de l'émission, pouvaient paraître impressionnantes. Venant de M. Fortin, ces affirmations ne sont pas nouvelles: il en parle depuis le début des années 2000. Ce qui ne l'empêche pas d'employer plusieurs raccourcis pour appuyer son point de vue.

Pour une histoire «rationnelle» du Québec

Depuis quelques années, un débat fait rage parmi les historiens québécois, qui s'entre-déchirent à propos de la question suivante: comment faut-il enseigner l'histoire du Québec? Ce débat n'est que le plus récent des conflits frontaliers dans une longue série d'escarmouches où deux camps s'affrontent: les «classiques» affirment que, dès le 18e siècle, le conservatisme des Québécois les rendait hostiles au progrès, tandis que les «révisionnistes» voient l'histoire du Québec comme un long processus de modernisation.