Théâtre Jean Duceppe

Carole Laberge

«Les héros» comme on les aime

«Les héros», adaptation de la pièce Le vent des peupliers du Français Gérald SIbleyras, est un hymne à la vie et une pièce délicieuse dans laquelle on rit ou on sourit en s'attachant progressivement à ses trois ordinaires et pourtant merveilleux personnages.
Marlène Gélineau Payette

«Nos femmes»: la misogynie ordinaire

Le sujet de Nos femmes porte en principe sur les choix à faire en amitié. J'en ai fait une autre lecture qui m'a beaucoup dérangée. Eric Assous, c'est du Cro-Magnon théâtral véhiculant les pires clichés sur les relations entre les êtres. Tout ce qui doit être remis en question dans notre société se retrouve en condensé dans cette pièce, avec un traitement 19e ou 20e siècle.
Courtoisie

Plaisir intellectuel et bonheurs sensuels

Le théâtre inspiré par l'Histoire est merveilleux en même temps que consternant: on se rend bien compte que rien n'a vraiment changé, que les méthodes retorses et les discours mensongers fonctionnent de la même manière aujourd'hui qu'il y a 300 ans et que dans la vie il y a des engagements que l'on prend et qu'on a aucunement l'intention de tenir.