SangríA

La cloche à Richard Martineau et le vacarme des fées clochettes

Jocelyne Robert | Publication 26.05.2012
Jocelyne Robert

Comment on dit déjà? Trop, c'est comme pas assez? J'ai beau être apparentée à la famille des intellectuels de gauche et comprendre qu'il est politiquement correct de tirer sur Richard Martineau, je-ne-suis-plus-ca-pa-ble de lire les topos, opinions, tweets, commentaires, billets, blogues, moqueries et remontrances le concernant.

Un bac avec ça?

Elizabeth Plank | Publication 25.05.2012
Elizabeth Plank

Depuis que Richard Martineau s'est permis de critiquer des étudiants qui ont osé déguster un verre de sangria à la lumière du jour, la question sur les dépenses des étudiants semble s'être multipliée. Martineau n'est certainement pas le seul à avoir utilisé cette tactique pour faire valoir son opinion, car on peut l'observer dans de nombreux débats sur la question de la hausse. L'argument suit toujours la même formule pathétiquement prévisible: «Les étudiants ont juste à se priver de leur (insérer objet de valeur) et ils pourront couvrir la hausse».