Rob Nicholson

CP

En français, s'il vous plaît!

Le français n'est pas suffisamment important pour être un prérequis obligatoire afin de diriger la diplomatie au Canada. Visage d'un pays bilingue, le nouveau ministre des Affaires étrangères ne parlera que dans une langue, celle de la majorité.
CP

Une nomination inacceptable

En nommant un ministre des Affaires étrangères unilingue anglophone, Stephen Harper manque à son devoir et handicape lourdement le précieux avantage que nous procure notre dualité linguistique sur la scène internationale.