Remaniement Ministériel

Georgijevic via Getty Images

La pire raison d'avoir des ministres forts

L'éditorialiste de La Presse François Cardinal, a déploré que le départ de Stéphane Dion constitue une énorme perte pour le Québec. Non pas parce que Dion était un ministre des Affaires étrangères exceptionnellement compétent. Plutôt parce qu'il était l'un des rares ministres importants à pouvoir frapper à la porte du premier ministre pour le presser de prendre une décision favorable au Québec.
PC

Un remaniement de citation

Vous avez écouté le discours qu'il a prononcé à la fin de la présentation de son nouveau conseil des ministres? [...] Notre premier ministre se voulait encourageant, chargé d'espoir vers l'avenir radieux promis par le chemin tortueux des coupes et de la rigueur dans les finances publiques.