Réforme Sénat

scazon/Flickr

Ça brasse au Sénat

Le gouvernement fédéral met sur pied un comité pour nommer les prochains sénateurs. Le comité sera composé de trois membres représentant Ottawa et deux membres représentant la province du siège vacant...
CP

Un Sénat repensé - Claude Bérubé

Au Canada, faut-il abolir le sénat? La question est dans l'air. Elle nourrit l'actualité. D'autres souhaitent en modifier le rôle ou la forme des nominations. Depuis toujours, les projets d'abolition ou de modification du sénat ont été rejetés.
Getty

La bonne foi politique

La classe politique, en partie, est-elle tellement cynique qu'elle encourage le cynisme de la population? La réponse me semble un oui majoritairement, fort et éclatant chez certains politiciens. Comment peut-on encore vouloir d'un Sénat non élu, démocratiquement ridicule et qui, au surcroît, fabrique des gens qui abandonnent leur conscience et qui s'enracinent dans un monde de cynisme?
Getty

Le rapport Wallin révèle une nouvelle fois le manque de jugement du premier ministre

Au début de la semaine, le Sénat a reçu le rapport d'une vérification indépendante concernant les dépenses de la sénatrice Pamela Wallin. Ce rapport a non seulement confirmé que la sénatrice Wallin a demandé le remboursement, aux frais des contribuables, de dépenses possiblement frauduleuses se chiffrant à des dizaines de milliers de dollars, mais il a également révélé une nouvelle fois le manque de jugement du premier ministre.
Shutterstock

Le Sénat, l'avenir de la Confédération?

On parle beaucoup ces temps-ci d'une abolition pure et simple du Sénat. On dit que l'institution est sclérosée, qu'elle est inutile, ou que c'est Un repaire pour les ti-namis du pouvoir. Reste que l'abolition pure et simple, telle que préconisée par le NPD, serait un geste bien radical. On manquerait ainsi une grande occasion de transformer drastiquement la politique fédérale canadienne pour le mieux.