RAYMOND BACHAND

PC

Un menteur bien commode

Jacques Daoust a quitté précipitamment la scène politique et les parlementaires libéraux, majoritaires à la commission parlementaire, refusent de le faire témoigner. Cela en fait un coupable bien commode.
PC

Raymond Bachand devient lobbyiste

Après Bombardier, c'est au tour d'une firme désireuse de développer des ballons dirigeables destinés au transport de charges lourdes et surdimensionnées d'embaucher l'ex-ministre libéral des Finances...