Ractopamine

Une cruauté institutionnalisée

Paul Yanic Laquerre | Publication 10.02.2013
Paul Yanic Laquerre

Les médias ont fait grand cas de la vidéo diffusée le 10 décembre dernier par Mercy for Animals Canada et montrant des porcelets au crâne fracassé contre le sol ou encore des truies étouffées, mutilées, battues ou couvertes de plaies et confinées dans des cases de gestation à boire de l'eau souillée d'excréments, dans une usine de production manitobaine de la compagnie Puratone, fournisseur de Metro, Loblaws, Sobeys et Walmart. Cette pratique est pourtant la norme en Amérique du Nord.

Faut-il faire confiance à Santé Canada?

Paul Yanic Laquerre | Publication 19.11.2012
Paul Yanic Laquerre

Le chlorydrate de ractopamine est un additif alimentaire généralement donné sur prescription à certains animaux d'élevage, afin d'accélérer leur gain de poids ou de diminuer le taux de gras de leurs muscles. L'usage de cette substance est particulièrement controversé puisqu'il est interdit dans l'Union européenne, en Chine et dans une majorité d'États. En fait, seuls 27 pays, dont les États-Unis, le Brésil, le Mexique et le Canada approuvent son utilisation et tolèrent qu'un certain pourcentage de résidus se retrouve dans la viande offerte aux consommateurs. Lorsqu'elle est absorbée, la ractopamine a concrètement le même effet que les hormones de stress, dilatant les vaisseaux et augmentant le rythme cardiaque.