Projet De Loi 62

vidible

Quand le PQ s'inquiète des... pastafariens

L'étude du projet de loi 62 a pris une tournure humoristique, jeudi, lorsque le député péquiste Marc Bourcier s'est mis à parler de l'Église du «spaghetti volant». La ministre Vallée a déposé un amendement qui soumettrait tous les élus au concept de neutralité religieuse, ce qui signifie qu'ils ne pourraient pas refuser une rencontre avec ceux-ci pour des motifs religieux.
Jacques Boissinot/La Presse canadienne

La législation comme antidote et non comme ferment d'islamophobie

Le législateur a une responsabilité importante pour favoriser la paix sociale plutôt que de semer la discorde par des procédés plus sophistiqués que ceux de Trump, mais d'autant plus pernicieux que leur subtilité peut s'avérer inconsciemment sournoise. Il est impérieux que le gouvernement du Québec rectifie ainsi l'esprit tordu du projet de loi 62« favorisant le respect de la neutralité religieuse de l'État».