Projet De Loi 60

Getty

Ces intouchables religions - Claude Simard

La sécularisation qu'a connue l'Occident au cours du XXe siècle est compromise depuis une vingtaine d'années par les revendications de plus en plus insistantes des fondamentalistes religieux. On assiste en effet à une nette recrudescence du religieux à travers le monde, en particulier dans le domaine public.
Government of Quebec

La Charte du rapprochement - Bernard Drainville, ministre des Institutions démocratiques et de la Participation

Depuis le début de la campagne, le Parti libéral du Québec (PLQ) et Québec solidaire (QS) ont utilisé toutes les tribunes à leur disposition pour diaboliser la Charte des valeurs que nous proposons aux Québécois. De notre côté, nous avons toujours abordé la question de la laïcité dans le plus grand respect des opinions de tous: dans ce débat, le ton est aussi important que le fond.
mimax/Flickr

La liberté de religion: une notion bien mal comprise - Claude Simard

Durant la présente campagne électorale, le projet de Charte de la laïcité de l'État est, et restera un enjeu important. Pour justifier le port de signes religieux dans les organismes publics, les opposants à la Charte invoquent infailliblement la liberté de religion qui garantirait le droit des croyants à pratiquer leur culte et à manifester leur foi en tous lieux. Mais à quoi renvoie vraiment la notion de liberté de religion?
Government of Quebec

La Charte: rétrograde ou visionnaire? - Frédéric Gamache

Le combat n'en est encore qu'au premier round, parce que si le PQ était élu de manière majoritaire, les partis d'opposition feraient tout pour retarder l'adoption de la Charte. Il y aura des manifestations et les adversaires de la Charte vont faire leurs gorges chaudes contre le PQ qui divise le Québec. Mais qu'en est-il réellement? Est-ce que le projet de Charte est rétrograde ou visionnaire?
Getty

La laïcité comme remède au vivre-séparé - Gary Klang

À l'époque où le Québec était uniquement catholique, il n'y avait aucun problème à exhiber une croix. Dans une société musulmane, les femmes voilées, c'est la normalité. Mais aujourd'hui, à Montréal, où le peuple a déjà fait sa révolution et où plusieurs religions doivent cohabiter malgré leurs divergences, est-ce opportun de les faire s'opposer visiblement par des signes distinctifs?
Getty Images

La chasse aux «fantômes» - Asmaa Ibnouzahir

Je suis une de ces fantômettes qui hantent les «chasseurs et chasseuses d'islamistes, auto-proclamé(e)s porteur(euse)s de l'étendard de la vraie laïcité». Québécoise d'origine marocaine et de confession musulmane, j'ai grandi à Montréal et j'essaie de pratiquer ma foi en mariant texte et contexte. Jusque-là, ça peut aller. Ça commence à effrayer quand je mentionne que je milite pour une cause.
PC

Renverser la «doxa» - Claude André

Charte des valeurs ou non, rien ne peut garantir, dans l'absolu, la protection des droits acquis. Et il ne serait pas étonnant qu'avec l'influence de plus en plus grandissante des lobbys intégristes catholiques du Canada anglais, des remises en question comme celle relative au droit à l'avortement reviennent de plus en plus souvent dans le débat public, à l'image de ce qui se déroule en Espagne présentement.
Getty

Le Québec survivra-t-il à la Charte? - Charles Blattberg

La question doit être posée parce que le projet de loi 60 nous déchire. Je ne parle pas ici du rejet catégorique exprimé par ses détracteurs déraisonnables qui n'acceptent pas les principes de la séparation de l'Église et de l'État et de la neutralité religieuse de l'État. Non, je fais référence au tumultueux débat qui sévit entre les tenants de la laïcité «ouverte» et leurs opposants plus «républicains».