Neutralité Religieuse

vidible

Quand le PQ s'inquiète des... pastafariens

L'étude du projet de loi 62 a pris une tournure humoristique, jeudi, lorsque le député péquiste Marc Bourcier s'est mis à parler de l'Église du «spaghetti volant». La ministre Vallée a déposé un amendement qui soumettrait tous les élus au concept de neutralité religieuse, ce qui signifie qu'ils ne pourraient pas refuser une rencontre avec ceux-ci pour des motifs religieux.
jswinborne via Getty Images

Le projet de loi 62

Encore et encore, quand on parle de religion au Québec, ce sont les musulmans qui sont les vedettes. C'est bien qu'on critique les religions, mais il faut bien comprendre que ce sont des humains qui sont touchés profondément dans leur dignité, dans leur croyance, dans leur estime de soi.