Mouvement Étudiant

Martin Barraud via Getty Images

Nous attendons l'appel...

Candidats à la course à la direction du PQ, ceci est un message que je suis certaine ne pas être la seule à vouloir vous adresser: je suis foncièrement militante, et résolument souverainiste. Et pourtant, je suis, comme plusieurs, dans l'attente de cet idéal collectif qui pourrait modifier l'échiquier politique des décennies à venir.
CP

Ode aux étudiants et étudiantes

Je me suis levé ce matin, le cœur léger, empreint d'excitation, car c'est jour de vote. Mais pas n'importe quel jour de vote. Aujourd'hui, je l'espère, marquera un pas important dans l'Histoire du peuple québécois. Peut-être même que ce sera le début de la construction de notre « pyramide égyptienne » à nous, peuple historiquement opprimé, bafoué, voire ridiculisé par les autres provinces, certains anglophones et trop souvent, nous-mêmes. Rappelons-nous, en ce 4 septembre 2012, que si nous allons aux urnes aujourd'hui, et fort probablement avec un taux de participation historique, nous le devons aux étudiants et étudiantes de ce printemps érable.

La révolution tranquille de notre génération doit être verte et rouge

Aujourd'hui, le mouvement étudiant québécois, si créatif et engageant, s'engage à tisser son chemin à travers la marche pour le Jour de la Terre à Montréal, fusionnant rouge et vert pour symboliser ses demandes pour un gel des frais de scolarité avec un respect pour la planète et ceux qui sont le plus touchés par les changements climatiques. Espérons que leur rencontre ne sera pas passagère, mais que la connexion s'approfondira et fleurira.
CP

Faites-les échouer!

« Ma responsabilité est de rappeler aux directeurs d'établissements des universités et des cégeps que toutes les mesures doivent être prises pour que les cours puissent se donner », a dit Line Beauchamp le mercredi 11 avril. Ça a l'air un peu dur, fâché, mais pas déraisonnable. On comprend que la ministre est excédée. On ne bafouera pas davantage son impérieuse autorité. Mieux : les sondages semblent être de son bord.
CP

Élections et scolarité : le bricoleur aux doigts croches

Tel un menuisier, Jean Charest essaie de se bricoler une fenêtre électorale. La vérité n'est pas un outil dans un coffre à l'éthique aussi croche que les doigts de l'artisan. Et parce que lui-même sait que tôt ou tard, le mandat de sape de la nation québécoise qu'on lui a confié finira bien par finir, pourquoi entretenir une vision à long terme? Jean Charest, ancien chef conservateur, est un lobbyiste au service d'une vision ultra-fédéraliste du Canada. Son client sera satisfait. Il sera récompensé.
CP

Rien de gratuit dans la vie...même les droits de scolarité !

Le Québec est redevenu une entité vibrante, grouillante, vivante et axée sur une piste dont les horizons demeurent malgré tout quelque peu embrouillés, en dépit des nombreux soubresauts qui peuvent secouer certains milieux de notre société remplie, pourtant, de belles promesses, de projets qui, tous, peuvent être enthousiasmants...
CP

Cher Monsieur Bachand

Alors que le Québec a subi, au mois de mars des records de chaleur inégalés, alors que l'Europe souffre d'une sécheresse précoce pour la saison, alors que la saison des ouragans aux États-Unis fut encore destructive, alors que l'Afrique meurt toujours, vous voulez transformer le nord du Québec en une usine polluante à ciel ouvert, vous voulez transformer le paysage québécois en une vaste autoroute remplie de camions pour soutirer jusqu'à la dernière goutte de pétrole, jusqu'à la dernière molécule de gaz, tout cela au profit des compagnies privées et des banques.Nous disons non, Monsieur Bachand.
JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Des étudiants pourraient contester l'accréditation de leurs associations

J'ai récemment appris que des étudiants du Cégep de St-Hyacinthe souhaiteraient invoquer des dispositions de la Loi sur l'accréditation et le financement des associations d'élèves ou d'étudiants pour dissoudre leur association. Des sources anonymes confirment que le RÉÉCSH (Regroupement des étudiants et des étudiantes du Cégep de Saint-Hyacinthe) violerait ses propres règles de fonctionnement et refuserait l'accès aux documents constitutifs et à la charte associative à ses propres membres qui seraient partisans d'un retour en classe
PA

De la juste part à la juste place

L'argument central est simple: toute hausse des droits de scolarité mettrait à mal non seulement l'accessibilité aux études universitaires, mais les principes mêmes de la justice et de la solidarité sociale. Ces petits coups de force rhétoriques ont bien sûr pour effet de caser tous ceux qui reconnaissent la pertinence de cette hausse dans le camp des méchants « néo-libéraux », des individualistes désancrés et insensibles à la misère des autres. Un bien triste sort pour ceux et celles qui n'entrent pas dans la marche et qui ne bénéficient pas de cette surexposition médiatique consentie au camp adverse plus bruyant et sans doute mieux organisé.
PC

Ma grand-mère et les étudiants

Pauline Lortie, la mère de ma mère, est née en 1929. Il lui arrive parfois de suivre des cours de science politique à l'université du troisième âge. À 83 ans, elle fait partie de cette génération qui a vu naître un Québec moderne laissant place à un projet de société inspirant. De Maurice Duplessis à Jean Lesage, elle a vu le système d'éducation évoluer. Elle a été aux premières loges de la création de l'accessibilité aux études.