Mario Dumont

CP

François Legault et la «troisième voie»

François Legault saura-t-il se montrer à la hauteur de la tâche qui l'attend? Pourra-t-il véritablement se démarquer de ses prédécesseurs adéquistes et libéraux et faire en sorte de réussir là où les autres ont échoué? Arrivera-t-il à faire vivre la «troisième voie»?
PC

What if?

Tout cela demeure de la politique-fiction, mais de la politique-fiction toutefois bien passionnante. Le degré d'improvisation démontré par les camps du Oui et du Non annonçait, à coup sûr, des lendemains de référendum chaotiques et douloureux.
PC

Quel avenir pour la CAQ?

Je souhaite vivement qu'on mette fin à la dualité PQ-PLQ qui est en bonne partie responsable de l'actuel marasme au Québec. Pour cela, ça prend une nouvelle voix assez forte et crédible pour remplacer les vieux partis. Dans l'immédiat, la CAQ personnifie cette nouvelle voix. Je trouverais très regrettable qu'elle soit incapable de prendre du galon ou qu'elle finisse par disparaître du paysage politique québécois.
Klaus Lang via Getty Images

Sommes-nous prêts à entendre la vérité sur le Québec? - Jean-Nicolas Gagné

Vous vous souvenez de cette célèbre phrase que Jean Charest prononçait ad nauseam en 2003 lors de la campagne électorale qui le mena au pouvoir? C'était il y a 10 ans à peine. La plupart des analystes avaient rigolé de ce slogan électoral bidon. Jean Charest promettait 27% de baisse d'impôt et pendant ce temps, son opposant Bernard Landry faisait une campagne électorale en promettant la semaine de quatre jours...
Alamy

La souveraineté dans le rouge?

Michel Girard, publiait le 24 mai dans le Journal de Montréal une chronique dans laquelle il affirme que l'indépendance du Québec est «dans le rouge». Sa base pour affirmer que l'indépendance est économiquement irréalisable? Des données de l'Institut de la Statistique du Québec. Sauf que l'auteur signe un texte peu rigoureux où il tente avant tout de promouvoir son option.
courtoisie

Toute la vérité sur les vins à 15 $ et moins

Suite à la parution le 28 mars dernier d'un article de Pierre Couture dans le journal Le Soleil où, chiffres à l'appui, il était démontré que le nombre de vins de moins de 15$ avait baissé de plus de 25% au cours des quatre dernières années, le service des relations publiques de la SAQ s'est mis à s'activer.