Maria Mourani

Agence QMI

Mélanie Joly détrône Mourani

Mélanie Joly a réussi son pari dans Ahuntsic-Cartierville. Son saut en politique fédérale est couronné d'un premier succès. L'ex-candidate à la mairie de Montréal est parvenue à chasser Maria Mourani,...
CP

Mélanie Joly, ou l'art de jouer à la députée

Mélanie Joly jouit d'une notoriété considérable. Le style de campagne qu'elle a menée et sa proximité des hautes instances du PLC, notamment de son chef Justin Trudeau, me paraissent amplement suffisants - quoi qu'en pensent certains observateurs - pour affirmer qu'elle part à égalité avec son adversaire Maria Mourani.
PC

Maria Mourani au NPD

L'ancienne députée du Bloc québécois (BQ) Maria Mourani, qui siège comme indépendante depuis sa rupture avec la formation souverainiste, se joint au Nouveau Parti démocratique. Le chef du NPD Thomas M...
CP

Réponse à M. André Pratte - Jérôme Lévesque-Boucher

Le 23 décembre 2013, dans une chronique intitulée «Devenir Fédéraliste», M. André Pratte, éditorialiste en chef du quotidien La Presse, a tenté d'expliquer en quoi le fédéralisme est une - et je le cite - «philosophie beaucoup plus riche que l'opposition au projet indépendantiste». Il l'a fait en marge de sa réaction à la défection de Mme Maria Mourani du mouvement souverainiste.
shutterstock

Maria trahie par Maria - Mathieu Boucher

Pour vrai, Maria est fédéraliste? La même Maria qui a défendu mes droits et ceux des autres arrêtés lors du G20 au nom de la démocratie supporte maintenant le Canada anti-démocratique de la loi sur la Clarté. Ce Canada incestueux, violeur de sa propre démocratie en trichant lors du référendum de 1995?
Zoran Milic via Getty Images

Pourquoi cet acharnement contre Maria Mourani? - Monia Mazigh

Maria Mourani a fait ce que tout autre politicien aurait fait : prendre sa revanche tout en respectant les règles du jeu. Elle savait bien ce qu'elle faisait quand elle a donné son âme au Bloc, mais aujourd'hui trahie par son parti, et par le mouvement souverainiste, elle saura trouver son chemin. Peut-être que ce n'est pas au goût de tout le monde, mais elle reste une députée qui a beaucoup donné au Québec.

Et pour tout cela, nous ne demandons que la laïcité de l'État - Tania Longpré

Pour 2014, je nous souhaite de clore le débat de la Charte en l'adoptant, et d'ériger ainsi un Québec qui sera davantage républicain et délimitera la cohésion sociale loin des guerres de clochers ou des salats des mosquées. Un Québec qui fera en sorte que les nouveaux arrivants sauront dans quelle société ils arrivent et qui en connaissance de cause, décideront que la neutralité est peut-être l'outil capital qui leur permettra de bien refaire leur vie ici.