Loi Spéciale

Simon-Marc Charron

Suggestion pour un gouvernement responsable

Pourquoi voulait-on hausser les droits de scolarité déjà? Ah oui! Pour accroître les revenus des universités. Parfois, on perd de vue l'objectif quand les esprits s'échauffent. Bon alors, puisqu'il s'agit essentiellement d'une question d'argent, eh bien, parlons argent. Notre gouvernement pourrait-il nous informer de son estimé des dépenses à venir, du fait de l'adoption de sa loi spéciale?

Étudiants et jeunes dans la rue : un changement de génération au Québec?

Comment est-on arrivé au Québec au bord d'une « guerre » civile, qui revêt plutôt les allures d'un conflit de générations que d'une lutte de classes? Car il faut tout de même souligner que les donneurs de conseil ne sont pas toujours les payeurs dans cette bataille, puisque l'on sait que les études universitaires sont le plus sûr moyen d'assurer une mobilité sociale ascendante à ses détenteurs, et que la population qui est ainsi sommée de payer les études par ses taxes considère à juste titre qu'elle a un mot à dire dans ce débat.
CP

Des syndicats canadiens s'en mêlent

MONTRÉAL - Des syndicats canadiens établis à l'extérieur du Québec ont commencé à appuyer financièrement les principales associations étudiantes de la province afin de soutenir leur lutte contre la ha...
AFP

Vent de fraîcheur

Il y a de cela pas si longtemps, on disait que la jeunesse du Québec était morte, qu'elle s'exprimait mal, n'avait pas de projets de société, n'était pas intéressée à la politique, etc. Aujourd'hui, elle a su, depuis 100 jours de boycott des cours, prouver le contraire. Elle est bel et bien vivante.
PC

Une bonne loi

Le déferlement de violence auquel nous avons assisté ces dernières semaines doit désormais cesser, il est inacceptable que nous soyons pris en otage chaque jour par des bandes d'anarchistes qui ne veulent créer que le chaos. La loi spéciale qui vient d'être votée est une décision de bon sens qui va rétablir enfin le calme à Montréal. Les quelques lignes ci-dessus sont un ramassis de merde que j'ai eu la plus grande peine du monde à écrire.
PC

Des fous géniaux

Ce mouvement est en train de créer des fou-géniaux. Oui. Des fous, géniaux. Des femmes et des hommes capables d'affronter et de vouloir changer un monde contradictoire et imparfait, pourtant remplit de potentiel, mais équarrit à trop d'endroits.
PC

27e manif = 300 arrestations

MONTRÉAL - Une autre manifestation fort agitée a eu lieu dimanche soir au centre-ville de Montréal. La police a fait état de plus de 300 arrestations mais n'a signalé aucune blessure grave.Pour une 27...
AFP

Manifestation en mode 40 x 50 personnes

MONTRÉAL - L'adoption et l'immédiate mise en vigueur de la loi spéciale 78, qui tente notamment de contrôler les manifestations, n'ont pas empêché des milliers de manifestants de marcher dans les rues...
SRC

Bas les masques!

Le règlement municipal encadrant les manifestations vient d'être adopté à l'Hôtel de Ville de Montréal. Les élus l'ont adopté par 33 voix contre 25. Le règlement prévoit que les organisateurs d'une ma...
CP

Une loi avec des crocs

Ce ne sont pas des dents mais des crocs que le gouvernement Charest a mis dans la loi spéciale qu'il veut faire adopter pour forcer un retour en classe dans les cégeps et universités. Le projet de loi 78 contient, bien sûr, des amendes salées, entre 7,000$ et 25,000$ par jour pour tout dirigeant d'association qui contrevient à la loi, entre 25,000$ et 125,000$ pour une association, des montants qui pourraient doubler en cas de récidive.
AFP/Getty Images

Jean Charest est déjà gagnant

Il y a quatre mois à peine, Jean Charest était à la tête d'un gouvernement usé et corrompu et semblait se diriger vers une défaite électorale aussi certaine qu'humiliante. Cette chute de rideau lui réservait une place peu enviable dans l'histoire, à mettre en parallèle avec le régime honni d'Alexandre Taschereau. Sauf que la grève étudiante lui a donné un nouveau souffle qui pourrait désormais le porter au pouvoir pour une 4e fois.
PC

La loi spéciale à 20h

QUÉBEC - Le gouvernement Charest fait «une déclaration de guerre au mouvement étudiant»: son projet de loi 78, déposé jeudi soir en séance extraordinaire, assomme la contestation à coups de fortes ame...
CP

La matraque et le jello

M. Charest fait un très mauvais calcul. On voit déjà ce que cette loi va donner: plus de pouvoirs aux policiers, moins aux étudiants, plus de manifestations dans la rue et moins de négociations en cabinet privé. En fait, il n'y aura plus aucune négociation, encore moins de médiation. Loin d'amener une pause et rétablir le calme, la loi fait craindre le pire.