LINE BEAUCHAMP

alamy

J'étais pour

Au début, j'étais pour la hausse des frais de scolarité et contre la grève. Je trouvais ça normal que tout le monde paye pour ce qu'il reçoit. Je n'avais pas intégré le vocabulaire lénifiant du gouvernement qui matraquait déjà que les étudiants devaient payer leur "juste part", mais une petite hausse, me disais-je, ça ne devrait pas faire beaucoup de mal. En tout cas pas de mal à mon confort. Et puis j'ai changé d'avis.
Yves Francois Blanchet

Méfiez-vous du "spin"!

Dans un système où la soi-disant opinion prend de plus en plus de place au détriment de l'information, les « spin doctors » - rien de plus que des lobbyistes de la nouvelle - se paient la traite. Le commerce de la sensation a pour effet qu'à quelques louables exceptions près, on alimente le public de détails truculents sur les manifestations, et qu'on n'a que peu à dire sur les enjeux économiques du débat
PC

Déguisés mais pas résignés

MONTRÉAL - Pour un septième soir d'affilée, des milliers de personnes ont marché dans les rues du centre-ville de Montréal pour protester contre la hausse des frais de scolarité, lundi.Quelques centai...
afp

Vive le sens des priorités!

Mon grand-père avait pour son dire: «Quand le feu pogne dans maison, peu importe qu'il aille commencer dans la cuisine ou ben non dans le salon, tu l'éteins.» En ce moment, que les étudiants soient violents ou non, qu'ils boycottent ou qu'ils grèvent, on s'en fout. Ce qui est important, c'est qu'en ce moment, le point de rupture est bientôt atteint. Bientôt, des sessions devront être annulées, bientôt, les esprits vont s'échauffer, bientôt, les impacts économiques vont s'aggraver. Bientôt, il sera trop tard.
PC

Un test de leadership

Pour un leader syndical (ou étudiant) le vrai test de leadership dans un conflit c'est d'être capable de vendre un règlement pour reprendre le travail (ou les études). C'est là où nous en sommes dans cet interminable printemps étudiant.
Courtoisie

Marche pacifique sous escorte

Des milliers d'étudiants ont manifesté vendredi soir sous le thème : « C'est pas une offre, c'est une insulte! » Le rassemblement, généralement pacifique, a tout de même donné lieu à quelques débordem...
PC

4e manif nocturne de suite

La dernière offre gouvernementale aux étudiants n'a pas atténué les tensions, loin de là. Les tensions étaient vives à Montréal, vendredi soir, où, à l'instar des quatre soirs précédents, des milliers...
PC

75 arrestations à Québec

Manifestations étudiantes à QuébecPlus encore, ces manifestants réclamaient la démission du premier ministre Charest.Ce rassemblement n'a donné lieu à aucun débordement ou arrestation.À 18 h, ils...
PC

La «solution globale» de Québec

MONTRÉAL - Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, ont rendu publique vendredi matin leur «solution globale» pour dénouer l'impasse dans le conflit...