Line Beauchamp

PC

Lisée reconnaît être intervenu

QUÉBEC - Compte tenu de son «bagage», l'ex-ministre libérale Line Beauchamp n'avait pas les qualités requises pour diriger les fêtes commémorant la fondation de Montréal, a estimé Jean-François Lisée,...
PC

Les liens de la Commission Charbonneau

Que le politicien qui n'a jamais été invité au 357c lève la main. Les travaux de la Commission Charbonneau, révèlent que ce club privé est le rendez-vous des décideurs québécois, qu'ils soient des élus, des hommes d'affaires ou même des syndicalistes.Après les ex-ministres Line Beauchamp et Tony Tomassi, la liste des invités s'est allongée. Pauline Marois, Jean-Marc Fournier, François Legault ont mentionné avoir choisi cet endroit discret pour tenir des rencontres privées ou de nature mondaine.
AFP/Getty Images

Où sont les femmes?

QUÉBEC - Le premier ministre Jean Charest semble avoir de la difficulté à retenir les femmes dans son conseil des ministres.Au lieu de progresser, la place des femmes au sein du gouvernement régresse,...
CP

Gouvernement Charest: la fin de régime

Jean Charest a toujours semblé avoir sept vies. Chaque fois qu'il paraissait affaibli par une crise ou par la démission de l'un de ses ministres (Séguin, Bellemare, Couillard, Mulcair, etc.), il épatait les chroniqueurs politiques en rebondissant, tel un véritable chat politique, et en sortant une nouvelle carte de sa manche. Aujourd'hui, alors que le gouvernement annonce le dépôt d'une loi spéciale pour tenter de dénouer les fils inextricables de la grève étudiante qu'il a contribué à prolonger, je ne peux m'empêcher de penser qu'il flotte une certaine odeur de fin de régime sur le Québec.
AP

Line Beauchamp au téléphone

QUÉBEC - Il était impossible de communiquer avec la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, dimanche: elle était occupée à discuter avec les leaders étudiants. Ceux de la Coalition large de l'Associa...
PC

Rouges, verts, unissons-nous!

Dans une négociation, chacun doit faire son bout de chemin. Quand on annonce aux étudiants qu'on les fait venir un vendredi à 16 heures pour rouvrir le dialogue, pour parvenir à une entente, c'est qu'on est prêt à faire son bout de chemin. Sa «juste part» dans la négociation. Quand on les fait négocier pendant 20 heures de temps, passer la nuit debout, c'est qu'on s'attend à ce qu'enfin, il y ait compromis.

Coups et blessures

Ça commence par un coup de gueule, une idée criée plus fort que les autres. Ça commence par une opinion exprimée à voix haute qui ne plaît pas à tout le monde. Ça commence par un désir pressant de mettre en doute les mauvaises habitudes d'un gouvernement embourbé dans les scandales et corrompu par un manque patent d'éthique. Ça commence par des gens assis qui décident de se tenir debout.

Les grèves prolongées malgré l'entente

Plusieurs associations étudiantes ont rejeté l'entente de principe conclue samedi avec le gouvernement.Rejet de l'entente de principe :Collège de Bois-de-BoulogneCégep Marie-VictorinCégep de Valleyfie...