Juif

Israël: questions sincères aux lecteurs

Pourquoi ce deux poids, deux mesures? Pourquoi l'implication du seul État juif change tant la donne? Pourquoi une mort dans une bataille entre Juifs et Arabes prend-elle plus d'importance que si des centaines d'Arabes sont massacrés par d'autres Arabes?
Getty

Antisémitisme: y'en a marre

Ils ne m'auront pas. Je ne me cacherai pas. Je ne serai pas un marrane des temps modernes. Je continuerai de me proclamer fier sioniste. Je continuerai à lutter contre l'antisémitisme et son cousin, l'antisionisme qui vise à nier au peuple juif - et à lui seul- le droit à l'autodétermination.
SPCJ

L'antisémitisme existe encore

Je commencerai, malheureusement, par ce que le texte qui suit ne dit pas. Je n'affirme pas que les Juifs sont les seules victimes de racisme. Que les Juifs sont les seules cibles de discrimination. Qu'il n'y a que les Juifs qui connaissent les préjudices et les préjugés. Ce que j'affirme, cependant, est que les Juifs sont trop souvent les victimes de l'antisémitisme, encore aujourd'hui. Et ce, même dans les pays les plus développés.
AP

Oui, il est cachère de critiquer Israël

On m'accuse quelques fois, y compris dans les commentaires laissés après certains de mes textes publiés sur ce site, de ne pas accepter les critiques à l'égard d'Israël. Qu'il me soit permis de clarifier mon point de vue - que je croyais plutôt clair : Oui, il est cachère de critiquer Israël. Israël, comme toutes les organisations humaines (États, syndicats, nations, religions, gouvernements, partis politiques, institutions, etc.), n'est pas au-dessus des critiques.

Holocauste et Israël

Le 21 octobre 2003, alors député à la Chambre des communes à Ottawa, je déposais et faisais adopter en une seule session - grâce à un processus exceptionnel - la Loi instituant le jour commémoratif de l'Holocauste. Je croyais à l'époque - et crois toujours - que le souvenir de l'Holocauste doit être maintenu, car l'Holocauste à deux importants aspects : un universel et un particulier.