JEAN TREMBLAY DJEMILA BENHABIB

Agence QMI

La référence à la laïcité doit être explicite

Avec le jugement concernant la récitation de la prière au Saguenay, nous avons, encore une fois, la démonstration des limites du juridique dans l'affirmation de la séparation du politique et du religieux. Cet enjeu sociétal d'une très grande importance, compte tenu de la charge émotive qu'il soulève et de la poudrière qu'il entraîne, gagnerait à être pris à bras-le-corps par le politique. La séparation du politique et du religieux mériterait d'être solennellement affirmée par l'État québécois et entérinée comme principe politique et juridique dans la Charte des droits et libertés.
Agence QMI

Je suis fâché, là là!

Le maire de Saguenay est furieux contre l'historien et sociologue Gérard Bouchard, qui l'a accusé de faire preuve d'intégrisme religieux lors de son passage à l'émission Tout le monde en parle, dimanc...