Impôts Québec

Radio-Canada.ca

Les syndicats, protecteurs d'une classe privilégiée

Le pourcentage de Canadiens travaillant dans des entreprises privées qui sont représentés par un syndicat est tombé sous la barre des 14%, et ce chiffre est de 12% à l'extérieur du Québec. Par contre, le taux de syndicalisation des employés du secteur public est demeuré stable depuis quelques décennies à 75% (82% au Québec). Les travailleurs sont ainsi de plus polarisés en deux groupes : le secteur privé non syndiqué et le secteur public syndiqué.
CP

L'austérité qui vient de l'ouest!

Pour comprendre la crise actuelle des finances publiques au Québec, il faut aussi regarder ce qui se passe à l'ouest où sont dépensés les quelque 50 milliards de dollars des taxes et impôts envoyés annuellement à Ottawa par les Québécoises et les Québécois.
GH-Photography via Getty Images

Déséquilibre fiscal, néolibéralisme et déficit zéro

La lecture que fait le gouvernement Couillard des rapports de domination (politique et économique) au Québec revient à mettre la réalité la tête à l'envers : les dominé(e)s deviennent ainsi les dominant(e)s qui nuisent au bien commun (défini par l'élite), et les dominant(e)s prétendent être les dominé(e)s victimes de la violence et des excès des demandes syndicales, présentes et passées.
PC

Resto végétarien ou steak house?

La loi et de la réglementation fiscales québécoises ne sont pas une cause de nos maux, mais bien le résultat de la culture étatiste qu'ont adoptée tour-à-tour les libéraux et les péquistes depuis la Révolution tranquille.
PC

Il était une fois un fisc trop vorace...

De toute évidence, le modèle social-démocrate dont le Québec s'est doté ne fonctionne plus. En clair, nous vivons collectivement au-dessus de nos moyens et nous nous tirons dans le pied si nous pensons que c'est en demandant à ceux qui font déjà largement plus que leur juste part d'en faire encore plus.
Klaus Lang via Getty Images

Sommes-nous prêts à entendre la vérité sur le Québec? - Jean-Nicolas Gagné

Vous vous souvenez de cette célèbre phrase que Jean Charest prononçait ad nauseam en 2003 lors de la campagne électorale qui le mena au pouvoir? C'était il y a 10 ans à peine. La plupart des analystes avaient rigolé de ce slogan électoral bidon. Jean Charest promettait 27% de baisse d'impôt et pendant ce temps, son opposant Bernard Landry faisait une campagne électorale en promettant la semaine de quatre jours...
Alamy

La juste part de chacun - Louise Chabot

Le temps des impôts approche et, comme chaque année, nombreux seront celles et ceux qui nous diront que nous payons trop cher, que nous sommes trop taxés et que la classe moyenne étouffe. Je vais en surprendre plus d'un ici, car je suis bien d'accord!
PC

Bienvenue dans la réalité

Si le prix d'à peu près tout monte, et que votre revenu stagne ou augmente moins vite, vous allez couper quelque part. En d'autres mots, au-delà d'un certain niveau de taxation, les gens dépensent moins, l'économie ralentit et le gouvernement reçoit moins d'argent en taxes et impôts. Élémentaire, me direz-vous. Mais tout un choc pour certains politiciens, semble-t-il.
Shutterstock

La science et le politique

L'étude de l'IRIS sur la charge fiscale des Québécois cherchait à déboulonner un mythe entourant le sujet. Malheureusement, par les réactions qu'elle a suscitées, elle en a fait ressortir un autre, grave: la science (les instituts de recherche, les experts, les journalistes?) serait «neutre».
PC

Les Québécois sont toujours les plus taxés en Amérique du Nord, hélas!

À la lecture de l'article de Kathleen Lévesque paru dans La Presse du 28 février, intitulé «Les Québécois ne sont pas les plus taxés», les contribuables ont voulu croire, ne serait-ce que l'espace d'un instant, qu'ils n'étaient pas les plus taxés en Amérique du Nord. Hélas! Cet espoir fut de courte durée, car il est bien vite apparu que les auteurs de l'IRIS ont pris de vrais chiffres pour arriver à de fausses conclusions.
PC

Montréal se sent lésée

Montréal se sent une fois de plus larguée par Québec. Le maire par intérim Michael Applebaum et les partis d'opposition déplorent le peu de mesures pour la métropole dans le budget Marceau.Le maire s'...