Immolation

AP

La crise au Tibet escalade

Depuis novembre 2012, les autorités chinoises ont décidé d'offrir des récompenses à toute personne qui divulguerait des informations au sujet des immolations planifiées. Depuis, toute personne aidant ou incitant à l'immolation est accusée de meurtre. En ce moment, l'appui de la communauté internationale représente une grande source d'espoir pour les Tibétains, dont la résistance non-violente à l'occupation chinoise date de 1959.
AP

Tibet: 30 immolations depuis 2011

Il est stupéfiant de réaliser que l'oppression chinoise au Tibet, dénoncée de façon répétée par l'ONU, les organisations de défense des droits humains et de nombreux gouvernements, puisse s'empirer. Il est aussi étonnant de remarquer à quel point les nouvelles représailles, ainsi que la vague d'immolations qui les a provoquées, ne suscitent pas de réaction de la part du gouvernement canadien. Comme si, étant donné que le Canada demeure le plus gros investisseur étranger au Tibet, les intérêts économiques primaient devant le respect des droits humains...Sinon, comment justifier ce lourd silence?