IMMIGRATION AU QUÉBEC

Thomas Northcut

Sonner l'alarme

Je serai sûrement vilipendé par les bien-pensants, mais je me lance. Pourquoi les sonneurs d'alarme sont-ils vus comme des pessimistes, un peu stupides, et des « -phobes » de toutes sortes. De toutes les générations, dans toutes les sociétés, les sonneurs d'alarme ont toujours été, au mieux, tassés, au pire ridiculisés et même écrasés.
Getty

Le double langage - François Paradis

Le dilemme de l'instruction au Québec ne consiste pas à se demander si elle devrait être dispensée dans la langue de Molière ou dans une autre, mais plutôt si elle doit être obligatoire ou non. Tant que les recteurs universitaires se targueront d'octroyer des diplômes aux détenteurs d'un analphabétisme vernaculaire, l'éducation y demeurera, à l'évidence, facultative.