Histoire Du Quebec

350e anniversaire du régiment de Carignan-Salières

Alain Lavallée | Publication 24.06.2015
Alain Lavallée

Grâce aux «Filles du Roy» et aux soldats et officiers de Carignan-Salières, le français est devenu la langue maternelle commune dès la fin du XVIIe siècle.

Comment le Parti patriote a retiré le droit de vote aux femmes

Anthony Bergeron | Publication 18.05.2015
Anthony Bergeron

Le 18 mai, c'est la journée des Patriotes, ces personnages montés en héros. C'est aussi la journée où l'on se rend compte que l'histoire a la mémoire courte.

Les récents propos de Parizeau éclairent les charges politiques actuelles

Claude Bariteau | Publication 14.06.2015
Claude Bariteau

Cette charge contre le Québec, qui vient d'un gouvernement qu'ont appuyé seulement 42% des votants, a tout d'une imposture. Elle ne cherche pas à rafistoler, mais entend déconstruire l'organisation mise en place dans les années 1960.

Léo Major honoré à Montréal?

Miguel Tremblay | Publication 12.06.2015
Miguel Tremblay

Demain, la ville de Zwolle au Pays-Bas soulignera les 70 ans de sa libération de l'occupation nazie. C'est un soldat québécois qui, à lui seul, a chassé les nazis de Zwolle pendant la nuit du 13 au 14 avril 1945.

La fin d'un pays

Martin Geoffroy | Publication 23.05.2015
Martin Geoffroy

Nous assistons à la fin d'un pays, celui dont ma génération a longuement rêvé. Le pays de PKP et du PQ actuel n'est pas le mien. Plus généralement, je constate que le conservatisme et le populisme sont maintenant bien installés au Québec.

Violence à l'UQAM: rappel historique et mise en contexte

David Sanschagrin | Publication 28.04.2015
David Sanschagrin

Est-ce que le niveau de violence et d'intimidation ainsi que le nombre de grèves étudiantes ont crû depuis 1969 à un point tel que la mission de l'UQAM en tant qu'université plus populaire soit mise en danger?

Le 10 février, ou comment tuer le Québec

Yanick Barrette | Publication 11.04.2015
Yanick Barrette

À travers l'histoire du Québec, le 10 février est une date sombre, une date que l'on devrait supprimer ou abhorrer, un peu comme les vendredis 13 pour les superstitieux.

Léo Major: le Rambo québécois

Le Huffington Post Québec | Julien Abadie | Publication 17.01.2015

Léo Major est le héros québécois que le Québec a oublié. Pourtant, on parle du seul Canadien décoré deux fois de la médaille de conduite dist...

Champlain avant le Rocket

Donald Charette | Publication 04.01.2015
Donald Charette

Il est absurde de vouloir effacer la trace de Samuel de Champlain pour faire place au hockeyeur Maurice-Richard. Comme tout le monde, je reconnais l'importance du joueur de hockey dans notre histoire, mais là n'est pas la question. On pourrait facilement honorer le Rocket, sans gommer le rôle joué par le «père de la Nouvelle-France».

C'est le vent qui navigue, c'est l'histoire qui parle...

Yanick Barrette | Publication 03.01.2015
Yanick Barrette

Ô Maurice Richard, je dois admettre: tu as restitué notre fierté, cet amour-propre anéanti depuis la Conquête; tu mérites donc amplement les éloges, tout comme les reconnaissances, les symboles qui te sont et seront éventuellement érigés... Mais malheureusement pas le nom du pont Champlain.

Au paradis perdu des nations non-souveraines

Gilles Laporte | Publication 17.11.2014
Gilles Laporte

Du Printemps des peuples au référendum écossais, une dimension échappe cependant aux Québécois qui souhaitent tirer leçon de modèles étrangers, soit qu'il s'agit généralement de restaurer une souveraineté perdue. À l'instar des antiques royaumes d'Écosse ou d'Aragon, le Québec peut-il trouver à l'époque du régime français l'exemple d'une souveraineté perdue? Bien sûr que non.

En 1974, la loi 22 déclarait le français langue officielle du Québec; mais on a dû tout refaire!

Michel Paillé | Publication 04.10.2014
Michel Paillé

«La loi 22 est passée à l'histoire comme une pestiférée» que la société québécoise voudrait oublier. Pourtant, elle traçait les premières grandes lignes d'une véritable politique linguistique dont Camille Laurin profitera pour faire voter la loi 101.

À moitié plein

Jean-François Roberge | Publication 25.08.2014
Jean-François Roberge

En accordant une importance démesurée aux problèmes qui rongent le Québec, nous oublions parfois que nous disposons de tout ce qu'il faut pour leur faire face.

Patriotes à la grandeur du Québec

Gilles Laporte | Publication 19.07.2014
Gilles Laporte

Malgré sa renommée encore modeste, la Journée nationale des patriotes de lundi présente souvent d'étonnants liens avec l'actualité. C'est en partie pour y répondre que le MNQ, coordonnateur des activités de la Journée, a retenu cette année le thème: «Patriotes à la grandeur du Québec».

Les patriotes de 1837 fondent le Saguenay

Gilles Laporte | Publication 14.07.2014
Gilles Laporte

Le débat politique interfère vite dans la mise en valeur du Nord. Le Parti patriote s'en prend aux monopoles accordés sur les terres de la couronne aux compagnies de bois et aux spéculateurs anglais qui discriminent systématiquement les laboureurs franco-catholiques, notamment au Sagueany.

Les patriotes de 1837: Montréal, capitale des patriotes

Gilles Laporte | Publication 11.07.2014
Gilles Laporte

À Montréal, les origines du Parti patriotes remontent à 1809, alors que Joseph Papineau, Denis-Benjamin Viger et Louis Bourdages se hissent au rang de lieutenants montréalais de Pierre-Stanislas Bédard.

Les patriotes de 1837: une paix négociée à Terrebonne

Gilles Laporte | Publication 07.07.2014
Gilles Laporte

Le fameux traité de Terrebonne ne sera pas respecté par l'armée britannique qui, profitant de l'accalmie, s'empresse d'effectuer de nouvelles arrestations, les 8 et 9 novembre 1838. Six patriotes terrebonniens sont finalement traduits en cour martiale, dont deux seront exilés en Australie.

Les patriotes de 1837: la République des Deux-Montagnes

Gilles Laporte | Publication 04.07.2014
Gilles Laporte

Les patriotes défricheurs de Deux-Montagnes sont farouchement indépendants et fiers de leur région. Ce sont aussi les plus radicaux: nulle part ailleurs on ira aussi loin dans la mise sur pied d'un véritable gouvernement révolutionnaire.

Les patriotes de 1837: des Yankees pro-patriotes en Estrie

Gilles Laporte | Publication 01.07.2014
Gilles Laporte

En 1837, on retrouve surtout en Estrie des Américains, au sud, et des Britanniques, au nord. On sera donc surpris de constater l'étonnante vigueur du mouvement patriote dans une région alors peuplée à 90 % d'anglophones.

Les patriotes de 1837: le Suroît martyrisé

Gilles Laporte | Publication 29.06.2014
Gilles Laporte

Les régions de Laprairie et Beauharnois paieront un très lourd tribut pour leur participation au soulèvement de 1838. Pas moins de 315 détenus, dont une trentaine déportés en Australie ainsi que neuf des douze pendus, viennent du Suroît.

Les patriotes de 1837: le Haut-Richelieu à feu et à sang

Gilles Laporte | Publication 27.06.2014
Gilles Laporte

Avec plus de 20 grandes assemblées publiques, des milliers de sympathisants, dont au moins 400 prendront les armes ou seront arrêtés par l'armée, la contribution du Haut-Richelieu au mouvement patriote est exceptionnelle.

Les patriotes de 1837: le Richelieu héroïque

Gilles Laporte | Publication 24.06.2014
Gilles Laporte

La mobilisation derrière les patriotes n'est pas unanime dans Richelieu. Dès 1836, les élites seigneuriales se dissocient, pavant la voie à la répression. La tension monte d'un cran en septembre 1837, quand ces «chouayens» sont victimes de charivaris fomentés par les «Septembriseurs».

Les patriotes de 1837: la Rive-Sud à l'avant-garde

Gilles Laporte | Publication 23.06.2014
Gilles Laporte

De Longueuil à Sorel, l'autoroute 30 «de l'acier» traverse aujourd'hui une région particulièrement soulevée en 1837 du côté patriote. Les historiens ont depuis cherché à expliquer cette mobilisation étonnante par des causes indirectes, tel le contexte économique ou social. L'explication est finalement plus simple.

Les patriotes de 1837: Saint-Hyacinthe sur la route de l'exil

Gilles Laporte | Publication 21.06.2014
Gilles Laporte

À Saint-Hyacinthe, le mouvement patriote est intimemement lié à l'exécutif montréalais et en particulier à la famille Papineau. Ces accointances se vérifieront notamment à la fin de 1837, quand des chefs montréalais trouveront refuge dans la région maskoutaine.

Les patriotes de 1837: Lanaudière sous influence

Gilles Laporte | Publication 19.06.2014
Gilles Laporte

À proximité des foyers d'agitation de Terrebonne et de Deux-Montagnes, la mobilisation patriote dans Lanaudière déçoit. Pourtant, les six députés patriotes de la région ne feront pas faux bond et répondront présents.