Hausse Des Frais De Scolarite

Les blagues de Jean Charest ne passent pas

PC | Mélanie Marquis, La Presse Canadienne | Publication 20.06.2012

MONTRÉAL - Le Palais des congrès de Montréal a été assiégé, vendredi, alors qu'une violente manifestation a fait rage dans les rues entourant l...

Contestations en tous genres et révolte perpétuelle: sommes-nous prisonniers des années 60?

Marie-Claude Ducas | Publication 19.06.2012
Marie-Claude Ducas

On se retrouve constamment, depuis les années '60, devant le discours où il faut à tout prix abattre le système existant et instaurer des changements « radicaux », que ce soit sur le plan politique, économique, ou pour tout ce qui a trait à l'environnement. Dans cette logique d'opposition, tout fonctionnement à l'intérieur des structures en place n'est pas assez bon, pas assez efficace, et surtout pas assez rapide aux yeux des révolutionnaires permanents...

L'invention du chauffage central

Francine Pelletier | Publication 19.06.2012
Francine Pelletier

Une étudiante du collège de Rosemont est retournée en classe cette semaine, forte d'une injonction lui permettant de contourner le mouvement de grève. Elle est au moins la troisième ou quatrième à ne pas hésiter à faire un bras d'honneur, non seulement au ferment social de l'heure, mais à la plus importante manifestation étudiante de tout temps. Comment se sent-on à braver un tel courant?

Un défi à relever pour les carrés rouges

Giscard Tremblay | Publication 18.06.2012
Giscard Tremblay

Je vous mets au défi, les carrés rouges, de me sortir un argument pour la hausse afin de prouver votre bonne foi dans ce débat. Seulement un, pour démontrer que vous savez mettre de l'eau dans votre vin [rouge] et que tout n'est pas tout rouge ou tout vert.

Saisir l'occasion

Philippe Gravel | Publication 17.06.2012
Philippe Gravel

L'annonce effectuée dimanche par la ministre Beauchamp en ce qui concerne l'instauration d'une commission indépendante permanente sur la gestion des universités constitue un premier pas notable vers la mise en place d'une table de négociation. Il s'agit là d'une belle opportunité pour le mouvement étudiant, qui la saisit d'ailleurs en acceptant l'invitation.

Votre date butoir n'est pas la nôtre

Julie Francoeur | Publication 17.06.2012
Julie Francoeur

Chers membres de l'élite, sachez que la lutte goûte bon aux étudiants. Même dans la connerie de votre autisme. Même dans le dialogue de sourds. Même couverte de votre ridicule. Elle goûte le printemps, l'espoir. Nous sommes peut-être cernés de nuits blanches et de longues journées, mais nous ne sommes pas fatigués. Pour nous, la lutte ne fait que commencer. Elle nous alimente. Votre date butoir n'est pas la nôtre.

Le petit blond

Savignac | Publication 17.06.2012
Savignac

Lundi matin. Dixième semaine de la grève étudiante contre la hausse des frais de scolarité. Dans le métro, des sacs sur la voie, des freins de secours actionnés, simultanément, sur plusieurs lignes. Ça se durcit. Je suis bloqué. Dedans. Il fait chaud, trop chaud. Les usagers sont enragés, moi aussi. Certes nous sommes habitués, en échange d'une coquette contribution, à voyager comme des bestiaux résignés, mais au moins, on voyage. Ce matin, on est des veaux, mais à l'arrêt.

Neuf semaines de solitude

Pierre Luc Brisson | Publication 16.06.2012
Pierre Luc Brisson

J'ose encore croire que Line Beauchamp est une femme raisonnable. Penser le contraire équivaudrait à verser dans le même cynisme que je dénonçais récemment. Son calme apparent, son ton posé et sa volonté d'écoute lors de son arrivée en 2010 à son actuel ministère étaient pourtant de bon augure. Je ne peux concevoir qu'elle puisse se croire elle-même crédible lorsqu'elle a affirmé que Pauline Marois aurait été responsable de débordements futurs suite à la manifestation du 22 mars dernier.

Vandalisme

Pascal Henrard | Publication 16.06.2012
Pascal Henrard

Les déprédations malhabiles des étudiants ne sont rien à côté du pillage étatisé que le Québec est en train de subir. Creuser le sous-sol dans la cour des gens, ça c'est du vandalisme. Fracturer la roche et contaminer la nappe phréatique, c'est aussi du vandalisme. Vider le territoire québécois de ses ressources et les donner à des compagnies étrangères qui vont en tirer des profits faramineux, c'est encore du vandalisme de haut vol. Détourner l'argent des contribuables pour bétonner le Grand Nord au profit des compagnies minières, c'est du vandalisme. Vendre pour une poignée de pain l'exploitation des étendues encore vierges sans aucune garantie environnementale, c'est du pur vandalisme.

Changer de paradigme

Maripier Isabelle | Publication 15.06.2012
Maripier Isabelle

Dans le contexte actuel, il est d'une malhonnêteté déconcertante de dire que la ministre de l'Éducation refuse de s'asseoir avec les leaders étudiants. Négocier veut dire faire preuve d'un minimum de flexibilité. Ce qui a été fait afin de répondre à chacune des raisons pour lesquelles les associations étudiantes disaient s'opposer à la hausse des droits de scolarité.

Grève étudiante: un french-o-thon contre la hausse et pour la bais(s)e

Huffington Post Québec | Myriam Lefebvre | Publication 13.06.2012

Pour les étudiants, tous les moyens sont bons actuellement pour dénoncer la hausse des frais de scolarité. Jour après jour, semaine après sem...

Avoir une opinion tranchée

Paule Magnan | Publication 13.06.2012
Paule Magnan

Les étudiants sont en grève depuis plusieurs semaines déjà. Nous devons vérifier le portail du collège chaque matin, dans l'éventualité où la ligne de piquetage ne serait pas significative; nous serions alors tenus de rentrer donner des cours. Afin de respecter le vote démocratique, nous avons comme directive de ne pas communiquer pédagogiquement avec nos étudiants. Certains de nos étudiants ont fait application à l'université et nous n'avons pu les aider avec leurs auditions.

Pourquoi je porte le carré vert

Reynaldo Marquez | Publication 13.06.2012
Reynaldo Marquez

J'ai finalement décidé d'épingler un petit carré vert printemps sur mon manteau de pluie, ce matin. Ce petit carré de la honte, ce petit bout de tissu vert vomi, comme plusieurs aiment à l'appeler, je le porte désormais bien en évidence sur mon flanc droit. N'en déplaise à personne. En affichant ainsi mes couleurs, j'ai tenu à manifester publiquement mon soutien à la hausse des frais de scolarité promulguée récemment par le gouvernement Charest, et ce, même si mon coming out intervient alors que ce débat est déjà bien entamé.

Grève étudiante: Des menaces contre les ministres Beauchamp et Fournier

Radio-Canada.ca | Publication 12.06.2012

(Radio-Canada.ca) Les policiers enquêtent sur trois dossiers de menaces contre l'intégrité physique des ministres de l'Éducation, Line Beaucham...

Charest énonce des critères déterminant la reprise des cours

PC | Alexandre Robillard, La Presse Canadienne | Publication 12.06.2012

SAO PAULO - Le premier ministre Jean Charest a déclaré jeudi que les cégeps et universités doivent tenir compte de plusieurs critères, dont la s...

Arriver à ce qui commence

Francine Pelletier | Publication 12.06.2012
Francine Pelletier

On critique l'entêtement idéologique des jeunes dans la rue, mais qui des deux, gouvernement ou étudiants, est le plus aveugle à votre avis? Même si les étudiants sont forcés de réintégrer leurs classes, et ils devront bien le faire à un moment donné, la grogne est désormais plus large, le besoin de s'exprimer plus vaste et la nécessité de reprendre ce qui nous appartient, de plus en plus aiguë.

Faites-les échouer!

Yves-François Blanchet | Publication 12.06.2012
Yves-François Blanchet

« Ma responsabilité est de rappeler aux directeurs d'établissements des universités et des cégeps que toutes les mesures doivent être prises pour que les cours puissent se donner », a dit Line Beauchamp le mercredi 11 avril. Ça a l'air un peu dur, fâché, mais pas déraisonnable. On comprend que la ministre est excédée. On ne bafouera pas davantage son impérieuse autorité. Mieux : les sondages semblent être de son bord.

Le prix du cynisme

Pierre Luc Brisson | Publication 11.06.2012
Pierre Luc Brisson

Cela fait désormais huit semaines que les étudiants sont dans la rue, que les classes des universités sont vides. Cela fait désormais huit semaines qu'une grande partie de la jeunesse étudiante du Québec tente de faire passer un message somme toute simple au gouvernement : la hausse de 75% des frais de scolarité ne peut que nuire à l'accessibilité aux études. Cela fait aussi huit semaines que le gouvernement ignore souverainement les doléances étudiantes, faisant passer pour du « leadership » ce qui est en réalité de l'obstination et de l'entêtement. Huit semaines de condescendance et de cynisme.

Frais de scolarité: Quel enjeu au coeur du débat?

Maripier Isabelle | Publication 11.06.2012
Maripier Isabelle

Le débat sur la question de la hausse des droits de scolarité au Québec a pris une tangente qui me fascine. J'ai vaguement l'impression que les tenants du gel tentent d'en faire un combat dogmatique duquel les deux véritables enjeux -- la qualité du réseau universitaire québécois et son accessibilité -- sont évincés. D'une part, la question de l'avenir du réseau universitaire, et de la qualité de la formation est complètement occultée par les porte-parole étudiants appelés à s'exprimer sur la question. Pourtant, il s'agit bien là du noeud du problème, non? S'assurer que nos établissements universitaires sont en mesure d'offrir des services à la hauteur du potentiel des Québécois.

Les frais de scolarité ne sont pas un enjeu électoral, dit Charest

PC | Alexandre Robillard, La Presse Canadienne | Publication 10.06.2012

SAO PAULO - La hausse des droits de scolarité n'est pas un enjeu électoral, a déclaré mardi le premier ministre Jean Charest, qui a maintenu la li...

Droit à l'éducation: tel est pris qui croyait prendre

Frédéric Bastien | Publication 10.06.2012
Frédéric Bastien

Depuis quelques jours, les démarches juridiques se multiplient en rapport à la grève estudiantine. Des étudiants voulant retourner en classe se tournent vers les tribunaux pour que ceux-ci ordonnent la reprise des cours à coup d'injonctions. Certains obtiennent gain de cause et d'autres non. En entrevue au Devoir, le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Léo Bureau-Blouin, a réagi en dénonçant la «judiciarisation» du conflit, c'est-à-dire l'utilisation des tribunaux et du droit pour régler un litige entre le gouvernement et les étudiants. «C'est un conflit qui est politique, et la justice ne saurait servir quand tu as perdu sur le terrain politique.»

Droits de scolarité : une 8e semaine de grève s'amorce

Radio-Canada.ca | Publication 09.06.2012

(Radio-Canada.ca) Malgré la réduction de la marge de manoeuvre des universités et des cégeps pour sauver la session, environ 179 000 étudiants...

Grève au Québec: un étudiant étranger pris dans la tourmente

Laurent Falquet | Publication 09.06.2012
Laurent Falquet

Au département de Lettres et Communication de l'Université de Sherbrooke, la grève générale des étudiants a débuté la veille de la semaine de congé hivernal. Quelle étrange idée de commencer un mouvement de solidarité étudiante juste avant que chacun retourne chez soi! Cela a de quoi étonner le Français que je suis. Chez nous, la grève étudiante est un métier que certains syndicats politisés pratiquent avec brio. Les assemblées générales sont légion, le piquetage est un incontournable et le vote, une tartuferie.

Un compromis est possible!

Philippe Gravel | Publication 09.06.2012
Philippe Gravel

Étant nous-mêmes opposés à la hausse des frais de scolarité telle qu'annoncée dans le dernier budget Bachand, nous nous enthousiasmons à l'idée que ce mouvement étudiant propulse la question des frais de scolarité universitaires à l'avant-plan du débat public. Notre optimisme se transforme néanmoins en désappointement lorsque nous constatons à quel point les négociations entre les associations étudiantes et le gouvernement sont laborieuses, voire inexistantes.

Le débat sur la hausse des droits de scolarité se transporte en Ontario

Radio-Canada.ca | Publication 08.06.2012

(Radio-Canada.ca) Des étudiants de l'Université d'Ottawa ont perturbé une rencontre du Bureau des gouverneurs pour manifester leur mécontenteme...