GABRIEL NADEAU-DUBOIS INTÉRROGÉ