FRANCOPHONIE CANADIENNE

McGill

Le déséquilibre systémique et récurrent entre universités anglophones et francophones

Il existerait un déséquilibre systémique et récurrent: alors que la population anglophone du Québec compte pour moins de 9 % de la population totale, les universités anglophones du Québec recevraient quelque 25 %, et plus, des fonds du gouvernement québécois et quelque 35 % de l'aide du gouvernement fédéral. Ceci revient à dire que les universités québécoises francophones ne reçoivent pas leur juste part.
Alamy

La consolidation d'un espace économique francophone au Canada

Il reste que le désir de consolider l'espace économique francophone au Canada est bien présent chez les décideurs francophones. Ils voient dans ce marché de 6,9 millions de francophones au Canada et 890 millions au niveau mondial - avec 430 000 entreprises francophones au pays et des activités économiques générant 19,4 % du PIB canadien - un potentiel pour dynamiser le développement des communautés.