Quebec Francophones

Quand Jos Montferrand devient Joe Mufferaw, ou de l'appropriation culturelle des symboles historiques des minorités - Rachel Décoste

Rachel Décoste | Publication 07.06.2014
Rachel Décoste

Au lieu de brandir cette vieille rengaine qui mélange victimisation et récrimination, les minorités hypersensibles auraient dû se réjouir... et saluer par la même occasion ce geste de grande ouverture des Anglophones, n'est-ce pas?

Marois lance un appel aux francophones

RCQC | Radio-Canada.ca | Publication 06.06.2014

La chef péquiste Pauline Marois a lancé un appel aux francophones, samedi, pour qu'ils cessent de courber l'échine et bloquent un retour des libér...

Unissons-nous contre la francophobie - Catherine Fournier

Catherine Fournier | Publication 11.02.2014
Catherine Fournier

C'est avec honneur, à titre de blogueuse et de présidente du Mouvement des étudiants souverainistes de l'Université de Montréal, que j'ai joint ma signature à la déclaration «Unis contre la francophobie», cosignée hier par 101 personnalités.

Le double langage - François Paradis

François L. Paradis | Publication 07.02.2014
François L. Paradis

Le dilemme de l'instruction au Québec ne consiste pas à se demander si elle devrait être dispensée dans la langue de Molière ou dans une autre, mais plutôt si elle doit être obligatoire ou non. Tant que les recteurs universitaires se targueront d'octroyer des diplômes aux détenteurs d'un analphabétisme vernaculaire, l'éducation y demeurera, à l'évidence, facultative.

Parcourir l'Europe en français: Les meilleures destinations francophones d'Europe

Publication 22.11.2013

Genève Les Murs des Réformateurs, l’Horloge fleurie, le monument Brunswick, le palais des Nations, la cathédrale Saint-Pierre : on peut tous l...

Une commune belge interdit à ses fonctionnaires de parler français

Le HuffPost avec AFP | Le HuffPost avec AFP | Publication 05.11.2013

Le dessin d'une maison pour une attestation de domicile, un drapeau pour un passeport: à Menin, petite ville de Flandre belge située à la frontièr...

La loi 101 jusqu'au cégep: la langue oui, mais la culture et la cohésion sociale aussi

Michel Paillé | Publication 03.06.2013
Michel Paillé

La culture, la cohésion sociale, voilà deux grandes oubliées dans le débat entourant la langue d'enseignement au collégial. Je constate une fois encore qu'au Québec, la question linguistique est un gros arbre qui cache bien d'autres dimensions de vie en société. Dans le cas particulier de l'intégration des immigrants, croire qu'il suffit de leur faire apprendre quelques rudiments de français pour les laisser à leur sort ensuite est un leurre.

Le projet de loi 14 ne va pas assez loin, selon le MQF

PC | La Presse Canadienne | Publication 25.04.2013

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, Qc - Le projet de loi 14 destiné à modifier la Charte de la langue française et la Charte des droits et libertés de la p...

Quel impact pour la Loi 101, 35 ans après son adoption

Le Huffington Post Québec | Donald Charette | Publication 09.02.2013

La loi 101 est aujourd'hui synonyme d'équilibre et de paix sociale, mais elle a vu le jour dans le tumulte et elle a alimenté bien des passions. Le ...

Il n'y a pas de « demi-francophones »

Vincent Geloso | Publication 02.01.2013
Vincent Geloso

Depuis plusieurs jours, je participe (par textes interposés) à un débat sur la condition du français au Québec. En fait, je défends ma position depuis maintenant un an et elle se résume de la manière suivante: le multilinguisme brouille les cartes sur le français. Cependant, j'ai compris récemment que ce qui inquiète vraiment ceux qui sont en désaccord avec ma thèse, ce n'est pas le supposé déclin du français. Plutôt, c'est la montée de l'anglais qui préoccupe les esprits.

Recensement 2011: le début de la fin du Québec français?

Maxime Duchesne | Publication 25.12.2012
Maxime Duchesne

Les données linguistiques du recensement 2011 sont venues confirmer ce que plusieurs d'entre nous avaient déjà constaté: le français recule au Québec. Dans le reste du Canada, la situation du français est catastrophique : hors Québec, 43 % des francophones (langue maternelle) utilisent plus souvent l'anglais à la maison que le français. Ces « assimilés » sont, pour la plupart, des jeunes, ce qui laisse entrevoir une assimilation quasi totale à l'anglais hors de l'Acadie dans un avenir relativement proche.

L'anglais au Québec : Un gros mensonge encore tenace après 35 ans de loi 101

Michel Paillé | Publication 18.12.2012
Michel Paillé

M. Stephen A. Jarislowsky, président d'une «société agréée de conseillers en placements», a fait récemment quelques semonces aux Québécois francophones: réfractaires à l'anglais, ils s'isoleraient de l'humanité toute entière. Le 21 septembre 2012, il dénonçait un Québec voulant «supprimer l'anglais pour que le français puisse survivre» et «maintenir le peuple dans l'ignorance». Il affirmait que «nulle part ailleurs sur Terre, l'apprentissage de l'anglais n'est découragé».

Si rien n'est fait, il y aura sans doute d'autres dérapages

Martin Lavallée | Publication 07.11.2012
Martin Lavallée

Ce clivage linguistique est la résultante de la mise en concurrence progressive de deux communautés linguistiques et culturelles dans la région de Montréal. En effet, après l'échec référendaire s'est opérée une mise en concurrence entre les deux groupes linguistiques francophones et anglophones. Depuis le discours de Lucien Bouchard au Centaur, mais particulièrement depuis le règne de Jean Charest en 2003, la communauté anglophone est en pleine expansion dans la région de Montréal et recrute constamment de nouveaux membres venant du Canada, des Etats-Unis et de l'immigration internationale.

S'unir pour mieux évoluer

Fanny Beaulieu Cormier | Publication 06.11.2012
Fanny Beaulieu Cormier

Suite aux paroles proclamées par le responsable de l'attentat d'hier au métropolis, il me vient cette pensée : C'est fini le temps de se séparer, il faut s'unir....et si au lieu de se séparer, on s'unissait tous pour un Québec plus libre et vivant par ses idées et ses projets? Dans le fond, peu importe la langue que l'on parle, on est tous québécois et on aime tous le Québec puisqu'on y demeure.

Nouveau regard sur les «Deux solitudes»

Louis Rousseau | Publication 06.11.2012
Louis Rousseau

Le Parti Québécois devrait se rendre compte qu'il a ici une responsabilité particulière. Que fera-t-il immédiatement pour que certains de ses projets législatifs ne soient pas perçus comme appartenant à un nationalisme d'exclusion pratiqué par une certaine droite française? Qui mettra en pratique la tradition de Gérald Godin et de René Lévesque à l'égard de nos compatriotes d'arrivée plus récente?

Le climat social au Québec est à un niveau alarmant

Maxime Duchesne | Publication 05.11.2012
Maxime Duchesne

Loin d'être un acte isolé, force est de constater que le climat social au Québec est à un niveau alarmant, les appels au meurtre contre les personnalités fusants en toute impunité, que ce soit contre Pauline Marois (par exemple, voilà maintenant plusieurs années que demeure en ligne le site Park Avenue Gazette, qui appelle pourtant à pendre notre nouvelle première ministre et à exterminer les francophones de Montréal), contre Jean Charest, contre Amir Khadir et contre tant d'autres personnalités politiques du Québec.

Ne laissons pas cette tragédie nous diviser

Jo Perron-Simpson | Publication 05.11.2012
Jo Perron-Simpson

Comme plusieurs d'entre vous je regardais le discours de victoire de Pauline Marois hier soir à Radio-Canada quand tout à coup ... on connaît la suite; un évènement tragique qui nous a tous laissé bouche-bée. Surtout quand on le voit pratiquement se dérouler devant nos yeux, ou du moins on en apprend les détails en même temps que des millions d'autres Québecois, figés eux aussi devant leurs téléviseurs, en même temps que les policiers dans la rue, ainsi que les militants dans la salle. Pour quelques minutes, le Québec au complet a figé.

Jean-François Lisée: Viser l'immigration préférentielle selon l'ethnie?

Rachel Décoste | Publication 30.10.2012
Rachel Décoste

Jean-François Lisée, candidat vedette du Parti Québécois, s'est inscrit à la même doctrine que son chef, Pauline Marois, hier quand il a divulgué à l'antenne de 98,5 FM que le PQ s'est donné l'objectif de «maintenir une majorité de francophones de langue première sur l'île de Montréal.» selon le Champion du Fait Français, l'immigrant de Bordeaux parle français en famille, ce qui fait de lui un immigrant privilégié par rapport à la personne francophone de Shanghai désireuse de venir s'installer dans la Belle Province.

Extension de la loi 101 aux CEGEP: Le mauvais remède à un faux problème

Vincent Geloso | Publication 21.10.2012
Vincent Geloso

La supposée crise du français n'existe pas. Un simple regard aux données des recensements de Statistiques Canada le démontre. Le français comme langue d'usage augmente au Québec. Les allophones (souvent des immigrants) qui utilisent le français comme langue d'usage à la maison sont plus nombreux que ceux qui utilisent l'anglais (24% contre 21%). Lorsque les allophones québécois effectuent un transfert vers l'une des deux langues officielles du pays, ils sont majoritaires à choisir le français.

Le PQ a peur que vous appreniez l'anglais

Philippe-Olivier Daniel | Publication 17.10.2012
Philippe-Olivier Daniel

Ayant maints astres alignés pour être potentiellement favori le 4 septembre prochain, mais ne sachant pas capitaliser sur des idées substantives pour notre société, le PQ y va ces jours-ci de son modus operandi moderne qui a mené de grands esprits comme Jean-Martin Aussant à quitter ce parti: le populisme de peur. Je fais référence ici, entre autres, à la proposition du PQ d'étendre la loi 101 au CÉGEP pour empêcher les étudiants francophones de fréquenter un CÉGEP public anglophone. La grande société, Mme Marois, on la bâtit derrière des barbelés?

Mariages inter-linguistiques: les Anglo-Québécois dominent, les francophones sont prisés

Michel Paillé | Publication 03.09.2012
Michel Paillé

En 2009-2011, la proportion d'Anglo-Québécois qui ont épousé une femme n'ayant pas l'anglais pour langue maternelle s'élevait à 41,4%, pour une importante augmentation additionnelle de 7 points en près de 20 ans.

Les francophones du Canada, 30 ans après la constitution de 1982

Michel Paillé | Publication 13.06.2012
Michel Paillé

Trente ans après la Loi constitutionnelle de 1982, M. Benoît Pelletier, ancien ministre québécois des Affaires intergouvernementales canadiennes, relance l'idée d'une renégociation entre le Québec et le reste du Canada. Ce qui a retenu mon attention touche au fait «que les francophones en général, et les Québécois en particulier, sont en proie à une minorisation constante au sein du Canada».

Le français au Québec: du pâté chinois pour cacher un cheval de Troie

Michel Paillé | Publication 29.05.2012
Michel Paillé

Il fut un temps où les menus de nos restaurants étaient en anglais, notamment les restos chinois qui annonçaient le dice almond chicken, les egg rolls, les spare ribs, etc. Avec l'affichage commercial, les menus reflétaient très bien cette époque caractérisée par une nette domination de l'anglais, y compris au sein d'entreprises exploitées par des francophones.