Francisation

Shutterstock

Questions de langue(s)

Je préfère de beaucoup voir un jeune Québécois multilingue parler le français, l'anglais et une troisième, voire une quatrième langue - détenant ainsi des clés vers l'Universel - qu'un jeune Québécois dont l'univers culturel se limite à un charabia incompréhensible qui le freinera pour le restant de ses jours.