Francais Au Quebec

La France surprise par la possible hausse des droits de scolarité pour les étudiants français

AFPQC | Agence France-Presse | Publication 31.03.2014

De haut fonctionnaires français ont rencontré leurs homologues québécois pour leur fait part de leur inquiétude face au projet de la Belle provin...

Le paradis linguistique de Philippe Couillard - Claude Simard et Claude Verreault

Claude Simard | Publication 31.03.2014
Claude Simard

Durant le débat des chefs de jeudi dernier sur les ondes de TVA, Philippe Couillard a dévoilé, avec une spontanéité déconcertante, sa vision de la place du français et de l'anglais au Québec.

Des organismes dénoncent la «francophobie» de médias anglophones

RCQC | Radio-Canada.ca | Publication 24.03.2014

L'organisme Impératif français, en Outaouais, et la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal ont joint leurs efforts, lundi, pour dénoncer la «...

La prise de conscience politique - Pierre-Alain Hoh

Pierre-Alain Hoh | Publication 13.03.2014
Pierre-Alain Hoh

La cause de l'indépendance s'est imposée à moi comme une évidence et il est difficile de dire pourquoi et même situer quand. C'était présent en moi, ça rejoignait mes valeurs et mes convictions politiques.

Quand la question nationale saute à la face de l'immigrant - Pierre-Alain Hoh

Pierre-Alain Hoh | Publication 06.03.2014
Pierre-Alain Hoh

Très vite, dès mon arrivée au Québec, j'ai cherché à m'abreuver d'informations, à comprendre la place et ses gens, à me baigner dans le Québec et sa culture et à le situer dans sa propre histoire et celle du monde. La question nationale est, à dire vrai, quelque chose qui m'a très vite sauté en pleine face.

Pourquoi avoir choisi le Québec? - Pierre-Alain Hoh

Pierre-Alain Hoh | Publication 27.02.2014
Pierre-Alain Hoh

Pourquoi donc choisir le Québec? Que se passe-t-il pour qu'une personne, un jour, se dise « je vais vivre là », au frette cinq mois par année? Vaste question, à laquelle il y aurait sûrement autant de réponses qu'il y a de personnes ayant immigré; je vous donnerai donc la mienne, à travers une tranche de vie.

Démographie et immigration: une opportunité à saisir pour le Québec - Pierrre Chaigneau

Pierre Chaigneau | Publication 22.03.2014
Pierre Chaigneau

Plus de 5 000 Français ont immigré au Québec en 2012, selon le ministère de l'immigration et des communautés culturelles. Est-ce fondamentalement positif pour la Province? Pour moi, la réponse ne fait aucun doute.

Le gouvernement est le complice de l'anglicisation des allophones, selon le MQF

PC | Patrice Bergeron, La Presse Canadienne | Publication 09.06.2013

QUÉBEC - Le gouvernement est le complice de l'anglicisation des allophones à Montréal, selon le Mouvement Québec français.Le MQF demande au gouve...

Le «rêve canadien» attire - et ne déçoit pas - des milliers de Français

AFPQC | Davide Buscemi / Agence France-Presse | Publication 12.05.2013

"Si le Canada me renvoie en France, je tombe en dépression", lâche Gaëlle Mazé, la gorge serrée, assise dans un café de Montréal. C'est le cri...

Québec, nouvel eldorado pour les jeunes Français au chômage

AFPQC | Emmanuelle Hausler/AFP | Publication 18.02.2013

Touchés de plein fouet par le chômage, les jeunes Français sont de plus en plus nombreux à vouloir s'exiler au Québec, rare pays qui ne connaît ...

Francisation obligatoire des immigrants: Québec n'est pas prêt à trancher

PC | Jocelyne Richer, La Presse Canadienne | Publication 25.01.2013

QUÉBEC - La francisation des immigrants pourrait figurer sur la liste des promesses électorales non tenues du Parti québécois.Car le gouvernement ...

Français au travail: une année perdue

Matthew Dubé | Publication 23.01.2013
Matthew Dubé

Mes collègues Robert Aubin et Alexandre Boulerice tenaient un point de presse devant les locaux de la Banque nationale à Montréal pour déplorer le fait que les employés du secteur informatique devaient désormais communiquer en anglais. Choqués, les députés avaient proposé un projet de loi visant à assurer aux Québécois le droit d'avoir des relations et des contrats de travail en français. Le texte législatif avait malheureusement été rejeté par les autres partis politiques, dont les conservateurs.

À Montréal, six employeurs sur dix exigent l'anglais

Daniel Raunet | Publication 16.01.2013
Daniel Raunet

L'un des avantages de mon statut de journaliste à la retraite est le privilège de pouvoir consacrer beaucoup de temps à des recherches que seule la curiosité justifie. Je viens ainsi d'éplucher une à une les 3089 offres d'emploi affichées au site d'Emploi-Québec pour l'ile de Montréal. Je ne m'attendais pas à un résultat aussi désastreux pour la langue officielle.

Les jeunes Français de 18 à 35 ans se ruent vers le Québec (PHOTOS)

PC | Michel Dolbec, La Presse Canadienne | Publication 15.01.2013

PARIS - On savait les jeunes Français attirés par le Québec, mais cela commence à ressembler à une véritable «ruée».Le succès spectaculaire ...

Il n'y a pas de « demi-francophones »

Vincent Geloso | Publication 02.01.2013
Vincent Geloso

Depuis plusieurs jours, je participe (par textes interposés) à un débat sur la condition du français au Québec. En fait, je défends ma position depuis maintenant un an et elle se résume de la manière suivante: le multilinguisme brouille les cartes sur le français. Cependant, j'ai compris récemment que ce qui inquiète vraiment ceux qui sont en désaccord avec ma thèse, ce n'est pas le supposé déclin du français. Plutôt, c'est la montée de l'anglais qui préoccupe les esprits.

Le cube de sucre

Francine Pelletier | Publication 31.12.2012
Francine Pelletier

N'est-il pas temps d'adopter une autre attitude dans cet éternel débat linguistique? La discussion est souvent plate à mort parce qu'elle consiste surtout à taper sur l'anglais et à chercher à punir les bilinguals, plutôt qu'à célébrer la langue que nous avons, inévitablement anglicisée qu'elle peut parfois être. Tenez. Un des plus beaux mots québécois est, en fait, un mot anglais. Enfirouapé, qui vient de "in fur wrapped" (enveloppé dans la fourrure). Autre belle gymnastique que celle-là.

Recensement 2011: le début de la fin du Québec français?

Maxime Duchesne | Publication 25.12.2012
Maxime Duchesne

Les données linguistiques du recensement 2011 sont venues confirmer ce que plusieurs d'entre nous avaient déjà constaté: le français recule au Québec. Dans le reste du Canada, la situation du français est catastrophique : hors Québec, 43 % des francophones (langue maternelle) utilisent plus souvent l'anglais à la maison que le français. Ces « assimilés » sont, pour la plupart, des jeunes, ce qui laisse entrevoir une assimilation quasi totale à l'anglais hors de l'Acadie dans un avenir relativement proche.

Je vous le redemande: de quelle crise du français parlez-vous?

Vincent Geloso | Publication 24.12.2012
Vincent Geloso

Les résultats du recensement démontrent encore une fois des gains appréciables sur pour la langue française. Ceux qui parlent d'une crise en observant la diminution de la population de langue maternelle de langue française oublient de considérer que le déclin qu'ils observent s'explique simplement par le fait que la population d'immigrants allophones augmente plus rapidement que celle des francophones.

Recensement sur la langue: les points saillants

PC | La Presse Canadienne | Publication 24.12.2012

OTTAWA - Voici les points saillants du recensement de 2011 sur la langue de la population canadienne. Ces données ont été récoltées en 2011 et re...

Le français est moins parlé à la maison au Québec

Radio-Canada.ca | Publication 24.12.2012

Si le français est désormais moins utilisé de façon générale autour de la table familiale québécoise, les immigrants, eux, sont de plus en plu...

Le MQF demande à Marois de renforcer la Loi 101

PC | Pierre Saint-Arnaud, La Presse Canadienne | Publication 12.11.2012

MONTRÉAL - Le Mouvement Québec français a appelé le gouvernement Marois à agir rapidement pour renforcer la Loi 101, mercredi lors d'un point de ...

Un Français au Québec, un conte imaginaire

Gabrielle Dadié | Publication 09.09.2012
Gabrielle Dadié

Il était une fois, il n'y a pas si longtemps, un Français aventurier arrivé au Québec pour la première fois. Il était ébloui par cette Amérique francophone aux grands espaces aérés et à la population accueillante. Quel beau paradis se dit le petit Français. Il décida alors de s'y installer, et les habitants lui souhaitèrent la bienvenue au sein de la Belle Province