Frais De Scolarité

AFP

Victoriaville sur les dents

Policiers omniprésents, dans les rues jusqu'au toit d'un hôtel, commerces fermés, afflux massif de jeunes: la municipalité paisible de Victoriaville était le théâtre malgré elle vendredi d'un chassé-c...
PC

Tous à table!

Des discussions amorcées vendredi pour dénouer l'impasse sur la hausse des frais de scolarité ont été marquées par une sortie unanime des leaders étudiants contre la violence, alors qu'une manifestati...
PC

Ils se dénudent pour la cause

MONTRÉAL - Plusieurs centaines de personnes ont bravé la grisaille en manifestant presque nus dans les rues du Plateau Mont-Royal pour protester contre la hausse des droits de scolarité à l'université...
CP

Les Cégeps font le point avec Charest

Le PDG de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ), Daniel Zizian, et celui de la Fédération des cégeps, Jean Beauchesne, ont rencontré le premier ministre du Qu...
Yves Francois Blanchet

Méfiez-vous du "spin"!

Dans un système où la soi-disant opinion prend de plus en plus de place au détriment de l'information, les « spin doctors » - rien de plus que des lobbyistes de la nouvelle - se paient la traite. Le commerce de la sensation a pour effet qu'à quelques louables exceptions près, on alimente le public de détails truculents sur les manifestations, et qu'on n'a que peu à dire sur les enjeux économiques du débat
Courtoisie

Marche pacifique sous escorte

Des milliers d'étudiants ont manifesté vendredi soir sous le thème : « C'est pas une offre, c'est une insulte! » Le rassemblement, généralement pacifique, a tout de même donné lieu à quelques débordem...
PC

4e manif nocturne de suite

La dernière offre gouvernementale aux étudiants n'a pas atténué les tensions, loin de là. Les tensions étaient vives à Montréal, vendredi soir, où, à l'instar des quatre soirs précédents, des milliers...
SRC

Les étudiants pas contents

Les représentants des associations étudiantes accueillent froidement l'offre globale du gouvernement du Québec dans le conflit qui les oppose sur la hausse des droits de scolarité. Bien qu'ils promett...
SRC

Les étudiants reprennent la rue

Grève étudiante : Charest imperturbableDans un bref point de presse donné dans les corridors de l'Assemblée nationale, le premier ministre du Québec s'est insurgé contre l'idée que la ministre a jeté...
PC

La CLASSE amère

La Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) et la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) suspendent les discussions avec le gouvernement en réaction à l'exclusion de la Coalition...
Courtoisie

La FEUQ tient son AG

MONTRÉAL - Réunie en assemblée générale annuelle, la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) a rendu publique, samedi, une proposition visant à favoriser la reddition de comptes des univer...
CP

Faites-les échouer!

« Ma responsabilité est de rappeler aux directeurs d'établissements des universités et des cégeps que toutes les mesures doivent être prises pour que les cours puissent se donner », a dit Line Beauchamp le mercredi 11 avril. Ça a l'air un peu dur, fâché, mais pas déraisonnable. On comprend que la ministre est excédée. On ne bafouera pas davantage son impérieuse autorité. Mieux : les sondages semblent être de son bord.
SRC

Droits de scolarité : 57 jours de grève

(Radio-Canada.ca) Une centaine d'étudiants en grève membres de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) ont occupé symboliquemen...
PC

Contre la hausse... et contre le gel!

La question des frais de scolarité revient à l'agenda politique de manière cyclique : après un certain nombre d'années, le gouvernement se retrouve dans l'obligation de revoir le financement des études universitaires, les coûts ayant explosé. La raison derrière ceci est pourtant simple : en gelant les frais de scolarité, la part payée par l'étudiant diminue d'année en année, alors que la part du gouvernement augmente constamment considérant l'inflation qui gonfle les coûts d'environ 3 % annuellement.
CP

Élections et scolarité : le bricoleur aux doigts croches

Tel un menuisier, Jean Charest essaie de se bricoler une fenêtre électorale. La vérité n'est pas un outil dans un coffre à l'éthique aussi croche que les doigts de l'artisan. Et parce que lui-même sait que tôt ou tard, le mandat de sape de la nation québécoise qu'on lui a confié finira bien par finir, pourquoi entretenir une vision à long terme? Jean Charest, ancien chef conservateur, est un lobbyiste au service d'une vision ultra-fédéraliste du Canada. Son client sera satisfait. Il sera récompensé.
PC

Les étudiants refusent d'abandonner

MONTRÉAL - Les artistes Malajube, Doba, Boni Suba et Orange Orange ont été appelés en renfort, jeudi, pour galvaniser les troupes étudiantes. Le spectacle contre la hausse des droits de scolarité au c...