Famine

Fournie

Mourir de faim

Ce n'est pas la première fois que les travailleurs humanitaires sont appelés à combattre et prévenir la famine. Mais c'est la première fois qu'ils doivent le faire pour plus de 20 millions de personnes, dont 1,4 million d'enfants qui risquent de mourir.
Getty

L'Afrique et le fric

Il existe une forte corrélation entre le succès démographique d'une société et la complexité de sa structure économique. Nomade, agraire, ou industrialisé, le mode de vie adopté par ses habitants détermine la densité de population du territoire recensé. Or, les dons en provenance de l'étranger entraînent des distorsions systémiques qui défavorisent la viabilité d'une communauté.
Getty Images

La faim: un crime organisé en Afrique?

Les prix des aliments de base a considérablement augmenté. En un an et demi, le prix du maïs a augmenté de près de 92%, le riz de 110%, la tonne de blé est passée à 350 dollars aujourd'hui (143 dollars en 2010). Les spéculateurs ont délaissé les marchés financiers au profit de celui des aliments. Ils ont pu gagner 37% net sur le riz en 2010. Les pays ne peuvent plus se constituer de réserves et le Programme alimentaire mondial (PAM) ne peut plus acheter abondamment d'aliments. Ce sont eux, les spéculateurs qui décident chaque jour de qui va vivre et qui va mourir sur la planète.