Famine

800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, moins qu'il y a 10 ans

AFPQC | Agence France-Presse | Publication 16.09.2014

La faim a reculé dans le monde, où 100 millions de personnes ont été sauvées de ce fléau depuis dix ans, mais plus de 800 millions en souffrent ...

Une fatwa autorisant à manger du chien

HuffPost Maghreb | Rebecca Chaouch | Publication 17.12.2013

Alors que les Nations Unies "célèbraient" ce mercredi 16 octobre la Journée mondiale de l'alimentation, un nouveau fléau ronge la Syrie: la faim. ...

La faim recule de pair avec la pauvreté dans le monde

AFP | Anne CHAON | Publication 01.12.2013

ROME - La lutte contre la faim a marqué des progrès spectaculaires depuis 20 ans accompagnant le recul de la pauvreté, mais une personne sur huit r...

L'Afrique et le fric

François L. Paradis | Publication 17.11.2013
François L. Paradis

Il existe une forte corrélation entre le succès démographique d'une société et la complexité de sa structure économique. Nomade, agraire, ou industrialisé, le mode de vie adopté par ses habitants détermine la densité de population du territoire recensé. Or, les dons en provenance de l'étranger entraînent des distorsions systémiques qui défavorisent la viabilité d'une communauté.

Somalie: la famine fait près de 260 000 morts

AFPQC | Publication 02.07.2013

Près de 260.000 Somaliens, dont une moitié d'enfants de moins de cinq ans, sont morts de faim entre octobre 2010 et avril 2012 lors d'une grave cris...

La faim: un crime organisé en Afrique?

Gelase Gueneau | Publication 15.06.2012
Gelase Gueneau

Les prix des aliments de base a considérablement augmenté. En un an et demi, le prix du maïs a augmenté de près de 92%, le riz de 110%, la tonne de blé est passée à 350 dollars aujourd'hui (143 dollars en 2010). Les spéculateurs ont délaissé les marchés financiers au profit de celui des aliments. Ils ont pu gagner 37% net sur le riz en 2010. Les pays ne peuvent plus se constituer de réserves et le Programme alimentaire mondial (PAM) ne peut plus acheter abondamment d'aliments. Ce sont eux, les spéculateurs qui décident chaque jour de qui va vivre et qui va mourir sur la planète.