Énergie Nucléaire

shutterstock

À la defense du BAPE

Dans une lettre vitriolique au ministre de l'Environnement, le président de la Commission canadienne de sûreté nucléaire remet en question les conclusions du rapport du BAPE sur l'extraction de l'uranium au Québec.
PC

La fermeture de Gentilly-2 par le PQ: excellente décision et gros manque de communication

Nul besoin d'être un génie pour en comprendre les raisons: le Québec n'en a pas besoin (moins de 3% de ses besoins), le prix du kw/heure est excessif, le potentiel de danger catastrophique est élevé et des déchets mortels seront laissés sur place pour des siècles. Dès lors, il faut être insensé pour vouloir maintenir l'usine en opération, au seul motif du développement régional.

Gentilly-2: Un nouveau stade olympique aux dépens des Québécois

Au terme de sa durée de vie, la centrale devra être démantelée au coût de plusieurs milliards. Coût total après son démantèlement, très certainement au-delà de 10 milliards. À ce prix, Gentilly-2 causera assurément une augmentation des tarifs d'électricité des Québécois et pèsera lourd au bilan financier d'Hydro Québec. Gentilly-2 est un nouveau stade olympique pour deux générations de Québécois.
Getty Images

Nucléaire: Il faut arrêter l'Iran

La menace globale que pose la prolifération nucléaire en Iran est aggravée par la volonté de Téhéran d'acquérir des technologies de missiles de longue portée, par son refus catégorique des garanties militaires, économiques et sécuritaires proposées et par sa belligérance militante à l'égard d'Israël et de l'Occident.
AP

Sommet sur la sécurité nucléaire

SÉOUL, Corée du Sud - L'économie et le commerce international ont pris ce mardi une place importante à Séoul, en Corée du Sud, lors des dernières heures du Sommet sur la sécurité nucléaire.Le premier...
alamy

De Fukushima à Gentilly: des leçons à tirer

Le 11 mars 2011, à 00:46 heure de Montréal, un tremblement de terre de magnitude 9 à l'échelle de Richter, le plus fort à jamais avoir frappé le Japon, soulevait une immense colonne d'eau qui allait déclencher un tsunami d'une ampleur jamais vue. En frappant la centrale nucléaire de Fukushima, une vague de 15 mètres déclenchait la plus grave catastrophe nucléaire de l'Histoire. Aujourd'hui encore, et pour des générations, les Japonais doivent vivre avec les répercussions de cette catastrophe. Alors que le Québec se questionne sur la réfection de sa seule centrale nucléaire, Gentilly 2, ce triste anniversaire devrait nous faire réfléchir.