EL ASSAD

AFP

Syrie: Tant pis, osons dire ça!

En vérité, des démocrates, des libéraux, des progressistes syriens qui n'ont cessé de s'opposer à la dictature baasiste (alors que de nombreux chefs rebelles d'aujourd'hui la soutenait) qui, pour cette raison, ont été martyrisés, écrabouillés, il y en a, il y en a même beaucoup, ce sont d'authentiques héros, mais la radicalisation de l'affrontement par la faute de Bachar Al-Assad, les a marginalisés et, surtout, l'Occident, dont la France - celle de Hollande comme celle de Sarkozy -, les a laissés choir pour complaire à l'Arabie Saoudite et au Qatar devenus leurs incontournables financiers. Et un peu aussi les nôtres.
REUTERS

20 000 morts en Syrie

Un chiffre symbolique et un bilan qui n'en finit plus d'augmenter. Plus de 20.000 personnes, dont près de 14.000 civils, ont été tuées dans les violences en Syrie depuis le début de la révolte contre...