Économie Mondiale

Zachary Scott via Getty Images

La difficulté de donner du 110%

Une fois que l'espérance de vie a progressé de 50 à 84 ans, que 70% de la population a un diplôme postsecondaire, que le taux de participation des femmes au marché du travail est près de rejoindre celui des hommes, que la satisfaction de la population est passée de 1 à 8 sur une échelle de 10, on voit difficilement quel autre grand bond en avant pourrait être effectué en matière de productivité ou de bien-être.
Adam Gault via Getty Images

La solution oubliée contre le surendettement

L'annulation des dettes est une activité que nous avons collectivement oubliée depuis trop longtemps. Je peux facilement comprendre les riches d'en avoir eu assez de se faire couper la tête comme moyen de paiement et que des lois ont été créées en conséquence, mais en chemin, le peuple a aussi perdu son pouvoir de se libérer des abus et des erreurs financières.
Getty

Les trois soleils noirs de l'économie mondiale

Au total, l'économie mondiale retrouve sa course vers le progrès, mais sa trajectoire demeure perturbée par un système de trois étoiles. Ces «soleils noirs» sont les points d'accumulation des risques: la déflation, les inégalités et les dérèglements de la mondialisation.
AFP/Getty Images

Davos 2013: la résistance, impératif du 21ème siècle

Si nous avons vraiment l'intention de construire une résistance planétaire - comme avec notre corps - nous allons devoir fournir à nos économies ce dont elles ont besoin pour grandir. Les régimes, s'ils sont fait correctement, sont bénéfiques, mais ne pas manger du tout n'est pas un régime, c'est une grève de la faim. Quand il est affamé, notre système commence à flancher et à se dévorer lui-même - un phénomène plutôt familier à qui a observé le paysage européen politique et économique ces dernières années.
AFP/Getty Images

Économie mondiale: des mauvaises nouvelles et quelques lueurs d'espoir

La reprise économique mondiale se poursuit, mais elle s'est encore affaiblie. Dans les pays avancés, la croissance est maintenant trop basse pour faire diminuer sensiblement le chômage. Dans les principaux pays émergents, la croissance qui avait été jusqu'ici vigoureuse a aussi fléchi. Je citerai quelques chiffres tirés des toutes dernières projections parues dans l'édition d'octobre des Perspectives de l'économie mondiale.