Duchesneau

PC/Jacques Boissinot

La CAQ surprend

La réaction un peu affolée de la chef péquiste Pauline Marois, qui a esquivé les questions des journalistes, en disait long sur l'impact de la conférence de presse de l'ancien chef de l'Unité anticollusion. Les souverainistes trouvent le moyen en outre de se payer un débat sur les vrais souverainistes (Duceppe-Khadir) et de souffler sur les braises référendaires.
Agence QMI

«M. Net» arrive à la CAQ

Un texte de Florence MeneyC'est maintenant officiel : l'ancien directeur de l'Unité anticollusion Jacques Duchesneau se présente sous la bannière de la Coalition avenir Québec dans la circonscription...
CP

Elle refuse de commenter

MONTRÉAL - Eclipsée par Jacques Duchesneau sur le terrain de la lutte à la corruption, Pauline Marois a tenté dimanche de reprendre l'avantage en promettant «un grand ménage» dans «les nids de corrupt...
Agence QMI

Duchesneau? Même pas peur!

Jean Charest a commenté pour la première fois samedi la possible candidature de Jacques Duchesneau pour la Coalition avenir Québec (CAQ). Le chef libéral s'est défendu d'avoir provoqué son saut en pol...
PC, Paul Chiasson

Collusion et improvisation

La mise sur pied de l'Unité anticollusion (UAC), dirigée par Jacques Duchesneau, a ressemblé à la Ligue nationale d'improvisation. Le témoignage de l'ancien chef de police de Montréal devant la commission Charbonneau a démontré que la création de cette unité s'est faite sur le coin de la table, sans que toutes les ficelles soient attachées. Cela confirme qu'on cherchait, avant tout, à rassurer les citoyens.