Droits De Scolarité

CP

Droits de scolarité: une réponse à Monsieur Marquez

Monsieur Marquez, J'ai aimé votre texte « Le choc des valeurs » publié dans le Huffington Post Québec le 30 avril dernier. Je cherchais depuis longtemps un individu qui soit capable d'articuler une opinion cohérente en faveur de la hausse afin de lui soumettre mes objections et mes arguments, histoire de les mettre à l'épreuve.
alamy

Lettre au gars de Québec

Cher gars de Québec. Je parle au gars de Québec générique, que je vois se dessiner dans les sondages et que je croise de temps en temps, en tant que gars de Montréal générique. On va arrêter de niaiser avec la puck, ce qui peut dénouer l'impasse qui bloque tout, au Québec, présentement, c'est que toi et moi, on se parle...
alamy

Des universités de classe mondiale? Pour qui et pourquoi?

Dans un monde qui se mondialise sur la base du marché néolibéral et dans lequel la langue anglaise est la langue uniformisante, les universités de rang mondial sont évidemment des universités qui répondent aux besoins du marché du savoir et qui le font en anglais. Dans ce contexte, une université prestigieuse comme la Sorbonne, qui dispense un enseignement en français et qui se concentre sur les arts et les humanités, ne peut évidemment prétendre appartenir au club sélect des établissements de classe mondiale.
CP

Le choc des valeurs

Le gel en vigueur au cours des neuf années précédentes ne pouvait plus perdurer. N'oubliez pas que nous sortons d'une crise économique, nos exportations reculent ou au mieux stagnent depuis deux ans. Sans compter qu'Ottawa a réduit ses paiements de transfert pour l'éducation postsecondaire dans le cadre de sa lutte contre le déficit. Bref, nos finances publiques sont mal en point. Le gel était un luxe, on n'en a plus les moyens.
afp

Vive le sens des priorités!

Mon grand-père avait pour son dire: «Quand le feu pogne dans maison, peu importe qu'il aille commencer dans la cuisine ou ben non dans le salon, tu l'éteins.» En ce moment, que les étudiants soient violents ou non, qu'ils boycottent ou qu'ils grèvent, on s'en fout. Ce qui est important, c'est qu'en ce moment, le point de rupture est bientôt atteint. Bientôt, des sessions devront être annulées, bientôt, les esprits vont s'échauffer, bientôt, les impacts économiques vont s'aggraver. Bientôt, il sera trop tard.
PC

Un test de leadership

Pour un leader syndical (ou étudiant) le vrai test de leadership dans un conflit c'est d'être capable de vendre un règlement pour reprendre le travail (ou les études). C'est là où nous en sommes dans cet interminable printemps étudiant.
CP

Qu'il ose!

Charest veut mentir le Plan Nord comme seul avenir économique, la stabilité constitutionnelle dans un Canada déjà rompu, la loi et l'ordre par la répression. Sur le dos des étudiants, des travailleurs, de notre langue, de notre richesse, de notre environnement. Et de son devoir solonnel. Ce sont ses lignes de campagne. Avec la loi, l'ordre et la hausse des frais de scolarité, il pige à deux mains dans le marché de la CAQ déjà aux enchères.
Getty Images

Alexis Martin arrêté mercredi

MONTRÉAL - Le comédien québécois Alexis Martin a été arrêté pour participation à une manifestation illégale le 25 avril dernier, selon ce qu'a révélé son agence sur sa page Facebook.Le récit des faits...
PC

La «solution globale» de Québec

MONTRÉAL - Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, ont rendu publique vendredi matin leur «solution globale» pour dénouer l'impasse dans le conflit...
PC

Comment expliquer la popularité de Gabriel Nadeau-Dubois?

Gabriel Nadeau-Dubois et ses collègues ont su profiter de la conjoncture politique actuelle. Ils personnifient l'opposition à l'équipe Charest. En plus d'être jeune, Gabriel Nadeau-Dubois, ce politicien en herbe s'exprime dans un discours accrocheur et syndicaliste ce qui a naturellement attiré les médias. Malheureusement pour les Québécois, son discours cache une tout autre réalité, celle de la promotion de la désobéissance civile, du non-respect des décisions de la Cour, du saccage du bien public et des biens privés et l'appel à la Révolution.
CP

Radicalisme étudiant: une bénédiction pour Charest

S'il est important d'avoir des amis en politique, il est encore plus fondamental d'avoir un ennemi. La présence de celui-ci permet aux hommes et aux femmes politiques de se définir. Jean Charest ne cèdera pas. Son intérêt est de poursuivre ce combat jusqu'aux élections. Il avait besoin d'incarner une cause et se cherchait un ennemi. Les casseurs et la CLASSE se sont offerts sur un plateau d'argent. Le radicalisme étudiant est une bénédiction pour les libéraux.
PC

Arrêtez de frapper sur nos enfants, c'est peut-être le vôtre!

Je n'en reviens pas. Tout simplement pas. Je regardais les images de la manifestation hier soir en direct à CUTV, et ce que je voyais, c'était une foule pacifique. Tout se passait bien. Et voilà que sur Twitter, le SPVM se met à parler de casseurs. Et tout à coup, sur CUTV, je vois la police charger les manifestants, sans raison apparente.
SRC

Les étudiants reprennent la rue

Grève étudiante : Charest imperturbableDans un bref point de presse donné dans les corridors de l'Assemblée nationale, le premier ministre du Québec s'est insurgé contre l'idée que la ministre a jeté...
PC

Pas de négos si la CLASSE y est

QUÉBEC - Le gouvernement a rejeté une nouvelle invitation à négocier avec les associations étudiantes, jeudi, après avoir accusé l'une d'entre elles d'inciter à la violence.La Fédération étudiante uni...
Getty Images

États-Unis: Les étudiants et les coûts de l'éducation postsecondaire au cœur de la mêlée politique

Oui, c'est bien un billet sur la campagne présidentielle américaine. Non, les étudiants américains ne descendent pas dans la rue pour affronter les coups de matraques et les gaz lacrymogènes, même s'ils auraient peut-être des raisons de le faire. Les frais de scolarité, l'endettement étudiant et le rôle social de l'université sont des enjeux fondamentaux au cœur du débat politique aux États-Unis cette semaine.
CP

La CLASSE est exclue

QUÉBEC - La sortie de crise semblait s'éloigner mercredi, concernant la hausse des droits de scolarité, après la décision de la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, d'exclure une association étudi...
AFP/Getty, CP

Des nouvelles du Québec

Bonjour Georges, Depuis ton départ, il est vrai que nous avons négligé notre correspondance. Non pas que tu n'occupes plus mes pensées, mais cette vie de fou ne permet plus de m'arrêter pour ressasser nos vieux souvenirs. Il se passe des choses très intéressantes dans ce Québec que tu as quitté. Tu te souviendras sûrement que ce dernier était fort paisible lorsque tu t'es envolé au bout du monde. À l'exception de quelques soubresauts nationalistes, le Québec faisait son petit bonhomme de chemin.
CP

Nous ne sommes pas en Égypte

Ici, c'est contre la dictature du profit, contre la tyrannie du fric, contre l'exploitation à outrance des ressources naturelles, contre la torture de notre environnement, contre l'emprisonnement du sens de l'éthique, contre la détention abusive du bien commun que les gens commencent à se lever. Oui, Jean n'est pas Mouammar et Charest n'est pas Kadhafi. Mais ça n'empêche pas les revendications des Québécois d'être légitimes.
CP

Cher Monsieur Pratte

Il y a crise, Monsieur Pratte, lorsque l'on refuse de reconnaître la légitimité démocratique de décisions prises en assemblées délibérantes, et ce, avec des taux de participation qui feraient rougir toute notre classe politique. Il y a crise, Monsieur Pratte, lorsqu'un gouvernement préfère laisser aux tribunaux et aux corps policiers le soin de dénouer les conflits dans le milieu de l'éducation, ne faisant qu'alimenter les tensions plutôt que d'apaiser la grogne estudiantine.
CP

Trêve demandée

QUÉBEC - Les associations étudiantes ont accepté lundi une trêve de 48 heures, afin d'amorcer avec la ministre Line Beauchamp des discussions qui porteront notamment sur le gel des frais de scolarité....