DROITS DE SCOLARITÉ

PC

L'ASSÉ a raison

L'objectif du gouvernement Marois est désormais clair. Avec l'atteinte, à vitesse grand V, du déficit zéro, le gouvernement péquiste veut être en mesure de se présenter devant l'électorat avec un budget équilibré et un consensus imposé au milieu universitaire, et ce, avant la fin du printemps. Or, en faisant l'économie de la nécessaire réflexion qui s'imposait après le printemps étudiant, le gouvernement ne fait que repousser une problématique qui, elle, ne se résoudra pas d'elle-même.
AP

Marois prête à débattre du gel

MONTRÉAL - La première ministre Pauline Marois accueille avec sérénité la volonté de l'aile jeunesse de son parti de présenter une résolution en faveur d'un gel des droits de scolarité tendant vers la...
PC

La gratuité ne sera pas au menu

QUÉBEC - La gratuité scolaire ne figurera pas parmi les pistes de solution étudiées au Sommet sur l'enseignement supérieur, a prévenu mercredi le ministre Pierre Duchesne.L'Association pour une solida...
PC

Dure session, sommet réussi?

ESTÉREL, Qc - Plusieurs groupes sociaux sont en rogne contre le gouvernement Marois en raison des mesures d'austérité, des protestations ont entaché les deux dernières rencontres préparatoires au somm...