Droite

Carlos Barria / Reuters

Résolutions politiques

L'année dernière a été une catastrophe évidente pour toute personne moindrement sensible au sort de ceux et celles qui n'ont pas le privilège de vivre au sommet de la pyramide socioéconomique. Voici donc une esquisse de ce qui doit être fait pour éviter autant que possible de reproduire cette sale année qu'a été 2016.
AndreasWeber

La droite et l'État

Il serait bien ridicule de réduire le débat entre la gauche et la droite à la question de «plus» ou de «moins» d'État puisque la prétention de quantifier ainsi les politiques ne fait aucun sens. La réalité est qu'en général, la gauche et la droite veulent des configurations étatiques différentes.
Mihajlo Maricic via Getty Images

Bonne année 2016 à la droite médiatique du Québec!

Personnellement, j'en ai rien à battre vous utilisez la gaugauche comme bouc émissaire pour chaque problème de la société, même ceux mondiaux comme le terrorisme. Le problème commence quand la définition de la gauche inclut les cyclistes, les autres médias qui n'utilisent pas un langage populiste, les autochtones, ceux qui prennent l'autobus, les chômeurs, les Montréalais, les scientifiques qui détruisent vos croyances ou tous ceux qui n'ont pas voté pour Harper.
CP

La social-démocratie austère de Mulcair

Le NPD de 2011, c'était Jack Layton. Layton, intellectuel consacré autant à l'enseignement universitaire qu'à l'engagement social, a mené sa carrière politique toujours résolument à gauche, aussi bien sur la scène municipale torontoise qu'au NPD. Thomas Mulcair, c'est autre chose.
ASSOCIATED PRESS

Pape de gauche ou pape de droite?

L'arène politique est souvent le spectacle de contradictions flagrantes. Cela est d'autant plus vrai lorsque la religion y est invitée. Ainsi, pendant que certaines sociétés stigmatisent l'allégeance religieuse des politiciens, au même moment, d'autres sociétés cherchent à faire reconnaître la « pureté religieuse » de leurs politiques.