DÉBATS

CP

Le PLQ et la pièce manquante

Philippe Couillard a joué la carte du premier ministre en devenir, Raymond Bachand celle du candidat expérimenté et agressif et Pierre Moreau celle du candidat prêt à bousculer certaines vaches sacrées. Le PLQ a complété samedi à Rimouski sa série de 5 débats entre les candidats qui veulent remplacer Jean Charest et devenir, par le fait même, chef de l'opposition le 17 mars.
Montage AFP/PC

Débat des chefs, premier round

Ce débat n'a rien tranché et laisse le jeu ouvert pour le PLQ, le PQ et la CAQ. Celle qui n'avait rien à perdre et tout à gagner a amélioré ses chances d'arracher Gouin au PQ mais, Dieu merci, un gouvernement de QS n'est pas à nos portes. Pour Mme Marois, la menace viendra peut-être plus de la gauche que de la droite d'ici le 4 septembre.
SRC

Analyse du langage non verbal des chefs

Nous avons regardé le débat des chefs strictement sous l'angle de la communication non verbale de Mesdames Marois et David et de Messieurs Charest et Legault. Ceci, à partir de la grille de la synergologie (discipline permettant de décoder le langage corporel ). Les commentaires qui suivent nous sont donc dictés strictement par la gestuelle et les mimiques corporelles et faciales des participant-es. Dans ce débat, sans ambiguité, les gagnantes sont les deux femmes.
PC

Quatre débats à la rescousse de la démocratie

En cette campagne estivale, en plus d'avoir droit à une joute électorale des plus imprévisibles, nous assistons aussi à une lutte entre la télévision publique (Radio-Canada et Télé-Québec) et la télé privée (TVA). Avec l'annonce d'un grand débat à quatre (ou cinq) chefs le 19 août sur les ondes de la télé publique et de trois face-à face entre les chefs des trois principaux partis du 20 au 22 août sur TVA, les Québécois pourront pour une fois tirer profit de cette bataille que se font les géants des médias depuis des années.